Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Compte-rendu du CDF du 2 décembre
Publié : 3 décembre 2009

Compte-rendu du CDF du 2 décembre

Le deuxième Conseil Départemental de Formation s’est tenu le 2 décembre à l’inspection académique. Les points suivants étaient à l’ordre du jour :
-  le plan de formation 2009-2010 pour la période septembre-décembre
-  la mise en stage des étudiants inscrits à l’IUFM pour préparer le concours de professeur des écoles selon les dispositions de l’année transitoire 2009-2010
-  la présentation du projet de cahier des charges du plan de formation 2010-2011

Le plan de formation 2009-2010 pour la période septembre-décembre

Sur un total de 2561 journées stagiaires prévues, 1970 ont été effectivement réalisées. La différence s’explique par un calibrage trop important du nombre de places dans certains stages par rapport aux personnels pouvant être concernés. Monsieur Sannier s’est félicité qu’aucun stage n’ait fait l’objet d’une annulation pendant la période considérée par manque de moyens de remplacement. Il a cependant reconnu que les pics d’absence rencontrés chaque année (de décembre à février) n’étaient pas encore passés.

23 stages ont été organisés avec une seule session (dont un stage sur 4 circonscriptions) 11 stages sont organisés sur plusieurs sessions 3 stages sont filés (à remplacement PE2)

L’IUFM d’Amiens a fait des choix dans l’organisation de ces stages pour qu’ils soient moins coûteux en brigades et éviter que les PE2 ne soient sur des supports multi cycles.

La mise en stage des étudiants inscrits à l’IUFM pour préparer le concours de professeur des écoles selon les dispositions de l’année transitoire 2009-2010.

Les primo-inscrits (les étudiants qui se sont inscrits pour la première fois au concours PE à l’IUFM) se voient proposer 3 types de stages :
-  un stage d’observation dans les écoles des maîtres formateurs (organisé par l’IUFM), sous une forme filée et intégré à l’unité d’enseignement Ecole (environ 20 heures)
-  un stage de pratique accompagnée en doublette dans les classes de MAT, du 11 au 15 janvier (24 heures)
-  un stage en responsabilité dans des classes types du département (64 heures) dont 4 journées filées (un groupe le lundi et l’autre le mardi) du 22 février au 16 mars 2010 et une période groupée dans la même classe du 3 mai au 11 mai 2010.

Les redoublants (ceux qui ont déjà passé le concours sans l’obtenir) auront :
-  un stage de pratique accompagnée dans les classes des maîtres formateurs
-  un stage en responsabilité dans des classes types du département (63 heures) dont 6 journées filées (un groupe le jeudi et l’autre le vendredi) du 18 janvier au 12 mars 2010 (36 heures) et 4 jours groupés, dans la même classe, du 15 au 19 mars 2010 (27 heures).

L’IUFM d’Amiens a passé du temps à organiser ces stages, en prenant la peine de demander à chaque étudiant quel lieu l’arrangeait le plus. Beaucoup d’entre eux ne sont effectivement pas véhiculés et n’ont comme moyen de locomotion qu’un vélo ou … leurs pieds ! Certains d’entre eux sont salariés et ne peuvent donc être affectés sur un lieu de stage trop éloigné de leur lieu de travail. De plus, les étudiants effectuant les stages en responsabilité seront rémunérés une fois le stage terminé au taux horaire de 34,60 euros. Cette rémunération arrivera malheureusement trop tard pour aider à financer les frais de déplacements.

Les lieux de stages des étudiants seront communiqués entre le 7 et le 10 décembre. Les titulaires des classes partiront en stage de circonscription en fonction des besoins ressentis, pendant que les étudiants les remplaceront dans leur classe. Des stages seront proposés aux collègues sur la base du volontariat. Aucune désignation d’office ne devrait être décidée. En cas de litige, le SNUipp soutiendra les collègues concernés. Une motion unitaire sera soumise au vote des conseils des maîtres des écoles dans ce sens. Madame Campoli a évoqué la rencontre du titulaire et du stagiaire lors de sa première journée de stage, afin qu’un lien soit fait et que le stagiaire soit accompagné. Les IEN présentes ont donné leur accord. Elle estime également, comme le SNUipp, qu’on ne peut aucunement « utiliser » les PE1 comme moyen de remplacement.

Les stages en responsabilité s’effectueront seul(e). Madame Campoli proposait que ce soit en doublette, ce que le SNUipp considère comme rassurant pour les étudiants. Certes, il est difficile de trouver sa place lorsqu’on est deux, mais le regard de l’autre et sa présence aurait pu rendre cette situation moins difficile.

Une convention doit être signée entre l’Inspection, l’université et l’étudiant pour qu’un contrat de travail soit établi et que le stagiaire puisse se rendre sur son lieu de stage.

Le SNUipp a toujours était sceptique quant à la mise en stage d’étudiants. Le risque est de les mettre en situation de souffrance, notamment face aux élèves et à leurs parents, qui pourraient s’interroger sur les capacités de ces étudiants à faire classe. Comment gérer, sans expérience, une classe et tout ce que ça implique et de manière aussi rapide ? Nous craignons aussi que les étudiants ne se découragent. Leur charge de travail est phénoménale : en plus de la préparation au concours, ils doivent valider leur master en passant des examens et préparer leur classe pour le stage en responsabilité. Un grand nombre d’entre eux risquent d’abandonner. Certains étudiants sont de surcroît salariés et ont encore davantage de difficultés que les autres à réaliser tout ce qu’on leur demande. Il est difficile pour eux de combiner tout cela. Les étudiants semblent d’ailleurs de plus en plus inquiets sur le sort qui leur est réservé.

Présentation du projet de cahier des charges du plan de formation 2010-2011

L’Inspecteur d’Académie a présenté un plan d’action départemental avant que Monsieur Sannier n’en fasse de même pour le plan de formation 2010-2010. Il prendra appui dans la Somme sur la réforme de l’école primaire et la mise en place dans les classes des programmes 2008. Les actions envisagées porteront sur les domaines suivants :
-  lutte contre l’échec scolaire
-  maîtrise de la langue
-  rénovation de l’enseignement des sciences et de la technologie à l’école (PRESTE)
-  relance de l’école maternelle
-  rénovation de l’enseignement des langues
-  développement des TUIC
-  éducation prioritaire
-  éducation artistique et culturelle
-  scolarisation des enfants handicapés
-  prise en compte des élèves à besoins éducatifs particuliers
-  prévention à la violence
-  éducation à la sécurité

Nous rappelons qu’une des conséquences de la masterisation sera la disparition du statut des PE2. Les remplacements qu’ils effectuaient dans le cadre de leurs stages filés et groupés seront alors assumés par les brigades. Vu l’état actuel des taux de remplacements, on peut craindre un aggravement croissant des problèmes d’organisation dans les écoles lors des absences des collègues. Toute la profession sera donc touchée par ce nouveau dispositif. Et les journées stagiaires se résumeront à peau de chagrin …