Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > Compte rendu de la CAPD du 20 janvier 2010
Publié : 20 janvier 2010

Compte rendu de la CAPD du 20 janvier 2010

A l’ordre du jour de cette CAPD : promotion des instituteurs, permutations informatisées, bonifications exceptionnelles de barème et en questions diverses, l’accompagnement éducatif, les nouveaux contrats C.U.I. (Contrat Unique d’Insertion) et les stagiaires M1.

- Promotions : la CAPD a examiné aujourd’hui les promotions des instituteurs au titre de l’année civile 2010. On constate au vu des documents que des collègues promouvables au choix ne l’ont pas été. En effet, étant seuls dans leurs catégories d’échelon, la réglementation ne le permet pas. Le SNUipp a signalé ce problème à l’inspecteur d’académie afin qu’il en réfère au ministère et que ces collègues puissent bénéficier d’un avancement autre qu’à l’ancienneté. L’administration s’est engagée en ce sens.

- Permutations informatisées : à ce jour, 84 collègues du département participent au mouvement national. L’an dernier, pour 81 demandes 66,7% ont été satisfaites.

- Bonification exceptionnelle de barème : une demande a été faite mais refusée. Cette situation n’entrait dans aucun des cas réglementaires donnant droit aux 500 points mais sera réexaminée par l’administration dans le cadre des ineat / exeat.

- Accompagnement éducatif : l’inspection a reçu une quinzaine de demandes supplémentaires pour un volume horaire total de 1627 heures. Elles seront étudiées favorablement afin que les dispositifs mis en place puissent continuer de fonctionner cette année.

- Les nouveaux Contrats Uniques d’Insertion (C.U.I) : le SNUipp a évoqué les dysfonctionnements constatés en ce début d’année. En effet un grand retard dans la signature des contrats a empêché les personnes recrutées de prendre leur fonction d’A.V.S, privant ainsi les élèves de l’aide indispensable dont ils ont besoin. L’inspecteur d’académie a admis être conscient de ce problème et a affirmé l’avoir solutionné en désignant les directeurs comme tuteur de ces personnels, condition sine qua non exigée par Pôle Emploi. Nous avons demandé des précisions sur ce tutorat et ses conséquences administratives. Il nous a été répondu qu’aucune charge supplémentaire ne serait dévolue aux directeurs qui seront destinataires d’un courrier de l’inspection. Affaire à suivre…

- Les stagiaires M1 : M.Sannier a tenu, suite aux questions de plusieurs collègues, à apporter quelques précisions concernant l’organisation dans les classes d’accueil. Pour le stagiaire devant se rendre à la piscine : s’il s’agit du stage filé, lors de la première séance, il accompagnera le titulaire. Dans tous les autres cas de figure, il l’assumera seul. Pour les sorties ponctuelles, la décision reviendra à l’étudiant. Quant à l’enseignement des langues vivantes, l’inspecteur d’académie estime que les stagiaires ont un niveau B2, donc suffisant pour assumer cette activité dans leur classe sans être en difficulté. Toutefois, ils n’auront pas la charge des échanges de services. Le SNUipp a signalé le mécontentement des collègues que l’on avait fortement ‘sollicités’ pour un stage remplacement M1, et qui faute de stagiaires (49 au lieu de 117), ont été avertis en dernière minute, de l’annulation de celui-ci. L’inspecteur d’académie a exprimé ses regrets quant à cette situation et espère que l’IUFM saura mieux calibrer les besoins à l’avenir.