Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Audience avec l’inspecteur d’académie
Publié : 1er septembre 2010

Audience avec l’inspecteur d’académie

L’inspecteur d’académie a reçu les organisations syndicales ce mardi 31 août à l’inspection académique pour nous présenter la rentrée dans les 1er et 2nd degrés.

A noter pour le premier degré :
- importance de l’application des nouveaux programmes (vérifiée lors des inspections par une étude attentive des documents de préparation de la classe)
- maîtrise du socle commun (mise en place du livret personnel de compétences)
- poursuite des aides personnalisées
- un bilan positif mais contrasté des évaluations CE1/CM2
- l’existence d’un projet départemental en histoire des arts (carnet virtuel collectif)
- mise en place d’un pôle LSF (langue des signes française) sur Amiens
- l’inspecteur d’académie rencontrera les directeurs en cours d’année
- 1/3 des écoles sont concernées par les ENT ou ENR
- installation de la conférence nationale sur les rythmes scolaires avec des débats en région et un site internet

Mr Legrand a présenté l’organisation de l’année scolaire pour nos nouveaux collègues (au nombre de 60) : une période de compagnonnage jusqu’aux vacances de Noël (dans la classe d’un IPEMF ou d’un MAT) entrecoupée de stages « massés » à l’IUFM. Ils remplaceront ensuite les collègues T1 et T2 dans leurs classes pendant quelques semaines avant de retourner en formation pendant deux semaines à l’IUFM. A partir des vacances d’hiver, ils seront amenés à remplacer des collègues comme les brigades ou les ZIL.
Leur validation se fera à partir du mois d’avril en s’appuyant sur des bilans d’étapes réalisés par le tuteur ainsi que sur une visite d’un IEN (voire 2 en cas de difficultés).
L’inspecteur d’académie s’est félicité de la distribution d’un DVD sur la tenue de classe ainsi que de la mise en place d’un site internet sur le même thème.

A la suite de cette présentation, nous sommes intervenus pour interroger Mr Legrand sur plusieurs thèmes :
- la formation continue : il n’y a plus que des stages à public désignés (directeurs et MAT pour l’essentiel). La formation continue est désormais assurée en circonscription (les animations pédagogiques sont maintenant nommées « formation continue en circonscription »). Les 36 semaines de formation continue auxquelles nous avions droit en début de carrière semblent bel et bien enterrées…
- un bilan du mouvement 2010 sera fait. Gageons qu’à cette occasion, nous pourrons démontrer une nouvelle fois que le mouvement a conduit cette année à des situations problématiques aussi bien pour les collègues que pour le service. La mobilisation autour de cette question doit rester importante pour espérer avoir gain de cause et revenir à un mouvement ayant fait ses preuves (2 phases distinctes, 2 émissions de vœux, pas de vœux géographiques). Le SNUipp-FSU profitera de l’occasion pour avancer de nouvelles propositions sur les éléments constitutifs du barème départemental.
- le protocole d’inspection sera revu lors d’un groupe de travail en début d’année. Il s’agirait d’un toilettage de la grille (avec moins de gradations qu’actuellement) et de la formalisation de pratiques spécifiques (pour les CPC, les directeurs, …etc.). Nous aborderions également la question d’un protocole d’inspection des équipes pédagogiques.

L’inspecteur d’académie a ensuite évoqué les derniers ajustements de carte scolaire de rentrée. Il dispose de 5,5 postes (2,5 qui restaient en juin + 3 postes de maître G vacants et donc récupérés, laissant des RASED incomplets dans de nombreux endroits).
Il semblerait qu’une dizaine de situations d’écoles avec des hausses d’effectifs soient connues. Toutefois, Mr Legrand nous a également fait part d’une douzaine de situations où les effectifs seraient très inférieurs à ceux attendus (dont 4 écoles sur le quartier Étouvie). Nous avons attiré l’attention de l’inspecteur sur la spécificité des publics qui devait être prise en compte avant de se livrer à une nouvelle coupe sombre pour la carte scolaire. Nous dénonçons ce principe de dotation départementale qui conduit à devoir déshabiller Pierre pour habiller Paul.
Nous devrions recevoir les documents préparatoires au CTP du 8 septembre dès lundi (le 6). Nous entrerons en contact avec les équipes afin d’avoir des chiffres précis et de connaître les éléments de situation qui pourraient aider à défendre les différents cas (ouverture et fermeture). N’hésitez pas à nous contacter en cas de doute.

L’inspecteur d’académie nous a également fait part de sa volonté de changer, une nouvelle fois, les règles des RIS (réunions d’infos syndicales). Après avoir interdit les RIS sur le temps de travail devant élèves, l’IA souhaite que les 6 heures de RIS soient décomptées pour moitié sur le temps d’animation pédagogique et pour moitié sur le temps de concertation.
Nous nous sommes élevés contre cela, le décompte sur le temps de concertation déjà insuffisant contribuant à désorganiser un travail d’équipe pourtant essentiel. Nous revendiquons la possibilité de décompter les RIS du temps d’aide personnalisée ou, a minima, des animations pédagogiques. Nous avons rappelé que si les écoles continuaient à fonctionner aussi bien, c’était pour l’essentiel grâce à l’action bénévole des enseignants qui prenaient sur leur temps personnel. L’inspecteur d’académie nous a alors rappelé que nous avions le statut de cadre et qu’un cadre se devait d’être disponible. Les collègues apprécieront…