Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Consultation sur les rythmes scolaires : problème de méthode...
Publié : 11 octobre 2010

Consultation sur les rythmes scolaires : problème de méthode...

Vendredi 8 octobre, un énième courrier de Mr Legrand, inspecteur d’académie, arrive dans les boîtes mail des écoles.
Il s’agit cette fois-ci de faire participer le Conseil d’École à la Conférence Nationale sur les Rythmes Scolaires. Mais les modalités étonnent :
- mise à l’ordre du jour imposée
- compte-rendu disjoint du compte-rendu du conseil d’école
- désignation d’un rapporteur "indépendant" du conseil d’école. Un parent d’élève est proposé…

Le SNUipp-FSU 80 s’oppose à ces modalités de consultation pour plusieurs raisons :
- les questions posées sont orientées de façon à amener la réponse prévue (ex : Quels modalités d’allégement de la journée d’enseignement faudrait-il mettre en place ?)
- les représentants des parents d’élèves fraîchement élus n’auront pas le temps de consulter leurs mandants
- en fonction du milieu des parents, de leur accès à l’information, à la culture et, plus prosaïquement, à internet, l’égalité de traitement entre les écoles ne pourra être respectée et les remontées en seront forcément biaisées. En effet, tout le monde n’est pas à même de produire un texte de plus de deux pages synthétisant une longue discussion…
- la désignation d’un rapporteur parmi les parents d’élèves, considérant que le maire, le directeur ou les enseignants ne seraient pas "indépendants" est une injure à l’objectivité de tous
- le conseil d’école dépassera très certainement la durée de 2 heures comprise dans le temps de service des enseignants (2 pages de questions amèneront à coup sûr la discussion à durer)
- les consignes de mise en forme plus que précises (Arial taille 11 ou 9 suivant le paragraphe) du texte frisent le ridicule et ôtent une bonne part du crédit de cette consultation

Pour que cette consultation soit organisée de façon correcte, il faudrait permettre aux enseignants et aux parents de se rencontrer et de prendre le temps d’échanger.
Ce temps pourrait être, en ce qui concerne les enseignants, pris sur le temps de service à l’exclusion du temps de classe (animations pédagogiques, aide personnalisée, …etc.) pour permettre aux parents de participer plus nombreux.

Le SNUipp - FSU 80 appelle donc les collègues à organiser cette consultation seulement s’ils peuvent le faire dans de bonnes conditions, avec le temps nécessaire pour discuter, avec un rapporteur de leur choix.
Le SNUipp - FSU appelle également tous les enseignants à participer aux réunions départementales qui seront organisées (Abbeville - Amiens - Péronne) à la mi-novembre afin de faire entendre leurs voix.

Le SNUipp Somme a adressé un courrier en ce sens à l’inspecteur d’académie.

Le SNUipp FSU remarque d’ailleurs que le comité de pilotage n’est composé d’aucun enseignant du premier degré en exercice et que les organisations syndicales, représentantes du personnel, ne sont appelées à fournir qu’une "contribution"…
On exclut une nouvelle fois les enseignants d’une consultation qui les concerne au premier chef alors que leurs expériences et leurs connaissances des élèves (dont personne d’autre ne peut se targuer au sein de cette conférence) auraient certainement pu enrichir le débat.

PDF - 28.1 ko
Contribution de la FSU au débat sur les rythmes scolaires