Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Nationales > Budget 2011 : ça va couper !
Publié : 12 novembre 2010

Budget 2011 : ça va couper !

Historique

Suppressions d’emplois dans la Fonction publique et l’Éducation nationale depuis 2008
2008200920102011Total
Fonction publique - 22900 - 30600 - 33750 -31638 -118888
Education Nationale - 11200 - 13500 - 16000 - 16000 - 56700

En 2011 dans l’Éducation nationale

16000 suppressions de postes se répartissant comme suit :
- -8967 emplois dans le premier degré (5600 "surnombres" + 3367 suppressions nettes)
- -4800 emplois dans le second degré
- -600 emplois administratifs
- -1633 emplois dans le privé (premier et second degrés)

Le premier degré

RecrutementsSorties prévuesdont départs en retraitedont autres départs définitifsTotal
Enseignants du 1er degré 3100 12067 9600 2467 -8967

La nouveauté de l’année réside dans la méthode utilisée pour déterminer la nature des suppressions : contrairement aux années passées où le ministère annonçait la répartition entre le premier et le second degré et donnait des précisions sur les motifs de suppressions (remplacements, stagiaires, démographies, …etc.), cette année, il renvoie "au plus proche du terrain", c’est à dire aux recteurs, la responsabilité de décider dans leurs académies sur quels "leviers d’action" il faudra s’appuyer pour parvenir à ces suppressions.
La manoeuvre est grossière et on est fondé à penser que le silence du ministre s’explique par l’incapacité à trouver la moindre justification à ces suppressions…

Dans le premier degré public, les emplois seront certainement supprimés en agissant sur les leviers suivants (voir les fiches Châtel) :
- la taille des classes dans les écoles hors Education Prioritaire
- les modalités de scolarisation des enfants de deux ans (encore !)
- l’importance des moyens d’enseignement affectés en dehors des classes (RASED, maîtres surnuméraires, …etc.)
- le dispositif des enseignants absents
- les modalités d’enseignement des langues vivantes

Le niveau et les modalités d’utilisation des différents leviers seront définis académie par académie. Au regard des actes passés de l’inspecteur d’académie de la Somme, nous avons tout lieu de nous inquiéter fortement…

Formation continue des enseignants du 1er degré

Evolution du nombre de semaines de formation continue avec remplacement
durée de remplacement prévue pour la Formation continueRemarques
2009/2010 56394 semaines Les 9399 PE2 étaient présents
2010/2011 48000 semaines -15% (et encore : si le ministère trouve 12000 stagiaires Master…)
2011/2012 21860 semaines -61% (par rapport à 2009)…

Le remplacement

Potentiellement, dans le premier degré, les inspecteurs d’académie pourront également mettre en oeuvre un ensemble de mesures pour rendre le système du remplacement plus efficace, plus réactif et plus souple :
- mise en place d’un service du remplacement académique
- possibilité de faire appel à des remplaçants des académies voisines (et vice versa)
- constitution d’un vivier de contractuels (les titulaires d’un M2 enseignement sans concours ?)

Et le privé dans tout ça ?

Encore une fois, l’enseignement privé est largement épargné puisque seuls 1633 y seraient supprimés quand l’application du principe de parité (80% pour le public et 20% pour le privé) devrait donner le chiffre de 3200 suppressions de postes…

EVS

4500 emplois supprimés en 2011… Le projet de loi prévoit le financement de 38000 contrats (contre 42500 cette année)…

Crédits pédagogiques

Baisse de 10,8% pour 2011 (de 5,9 millions d’euros à 5,26 millions d’euros)

Frais de déplacement (RASED, référents, service fractionné…)

Baisse de 5% pour 2011 (de 6,19 millions d’euros à 5,87 millions d’euros)