Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Compte-rendu d’audience avec l’IA
Publié : 16 septembre 2011

Compte-rendu d’audience avec l’IA

Finalement, l’Inspecteur d’Académie a reçu les organisations syndicales ce jeudi 15 septembre pour aborder quelques points de la rentrée scolaire.

Après une présentation générale sur les résultats aux évaluations, l’école du socle et le livret personnel de compétences (qui reste expérimental), l’Inspecteur d’Académie a écouté les questions des représentants des personnels.

- L’aide personnalisée doit se poursuivre avec des activités au caractère novateur. L’IA ne souhaite pas des séances d’une heure. Le SNUipp-FSU a demandé si les collègues de maternelle pouvaient utiliser ce temps en début d’année pour faire passer les évaluations GS, expliquant la difficulté des collègues à faire passer ces évaluations correctement du fait des classes plus chargées. Cela rentre dans un dispositif de diagnostic qui permettra une réelle remédiation. L’IA a confié de dossier à M. Poirel qui est chargé de l’instruire.
L’avis du SNUipp-FSU : si l’IA ne souhaite pas, il n’interdit pas non plus les séances d’une heure d’aide personnalisée. Notre revendication reste toutefois toujours d’actualité : suppression de l’aide personnalisée et développement de RASED complets.

- Nous avons attiré l’attention de l’IA sur les inspections des collègues et le blocage des notes dû à la nouvelle grille de notation, plus resserrée. Après un moment de surprise, l’IEN adjointe (Mme Maire) a précisé que la notation prendrait en compte l’origine des collègues (instit ou PE) pour ajuster la note.
L’avis du SNUipp-FSU : l’inspection individuelle sous sa forme actuelle est un procédé d’un autre âge. Il faudrait revoir totalement cette inspection pour qu’elle prenne plus en compte le travail en équipe et qu’elle ne soit plus qu’une évaluation formative. Pour cela, il faut déconnecter l’avancement et l’inspection en permettant l’avancement de tous au rythme le plus rapide (et jusqu’à un 12ème échelon à l’indice 783).

- Les réunions d’informations syndicales restent toujours à prendre sur le temps hors élèves. L’IA exprime son souhait que 3 heures soient prises sur les animations pédagogiques et 3h sur le temps de concertation. Aucune sanction ne sera prise pour les collègues prenant leurs 6h sur les animations.
L’avis du SNUipp-FSU : encore une fois, l’IA exprime un souhait. Chacun peut donc continuer à décompter, selon son choix, les 6h de RIS annuelles des animations pédagogiques (ou du temps de concertation).

- Les écoles RAR vont toutes devenir des écoles ECLAIR, l’IA ayant ajouté au dispositif toutes les écoles rattachées au secteur des collèges ECLAIR. Tous les collègues concernés toucheront la prime ECLAIR (alors que tous ne touchaient pas la prime ZEP).
L’avis du SNUipp-FSU : Les collègues qui avaient la charge de travail des RAR sans avoir la prime ZEP apprécieront. Toutefois, les ECLAIR restent un espace de démantèlement de l’Éducation Nationale et cette prime, dont une part est variable, ne va pas changer cet état de fait, bien au contraire. Voir notre article sur la prime ECLAIR.

- Concernant la surcharge administrative des directeurs et des adjoints, face à la multiplication des réunions, animations pédagogiques de début d’année, le SNUipp-FSU a réitéré sa consigne « je réponds quand j’ai le temps » appuyé par le SE. L’IA a admis que les IEN auraient dû organiser un calendrier prenant plus en compte ces contraintes de début d’année mais n’a pas apporté de réponse à ce problème. Il a entendu que des IEN avaient invité les collègues à reporter le retour des projets d’école pour la fin septembre voire même la mi-octobre.
L’avis du SNUipp-FSU : la priorité reste le travail en classe pour tous les enseignants (directeurs et adjoints) et tout ce qui ne concerne pas directement les élèves peut donc attendre… aussi longtemps que le temps manquera.

- Le cas de l’ouverture attendue das le RPI Thézy-Glimont / Hailles a été évoqué. Vous en trouverez un compte-rendu plus détaillé dans cet article.

Une réunion de début d’année qui a permis au SNUipp-FSU de réaffirmer quelques unes de ses positions devant les demandes administratives et qui permet aux collègues de prendre du recul et de la distance face aux injonctions possibles des IEN.