Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Nationales > Extension du dispositif Eclair et prime de performance
Publié : 9 décembre 2011

Extension du dispositif Eclair et prime de performance

A l’occasion du salon européen de l’éducation, le 24 novembre 2011, le ministre Luc Chatel, a annoncé l’extension du dispositif Eclair à la rentrée 2012, sans préciser si cette extension se fera dans le cadre de l’éducation prioritaire. Il se félicite de cet exemple de la mise en œuvre de réformes concrètes qui n’ont, selon lui, qu’un seul objectif : assurer la réussite de chaque élève ! Eclair constitue, toujours selon le ministre, un dispositif qui favorise l’égalité des chances, l’accès à l’excellence et la diversité des parcours.

Luc Chatel a également parlé de la revalorisation des personnels enseignants et notamment de l’indemnité Eclair : à la part fixe (1156 euros) s’ajoute la part modulable qu’il n’a pas hésité à appeler prime de performance et qui s’élève à 2400 euros, soit le double de la part fixe !
Or, petit rappel : l’attribution de la part modulable relève de l’IEN qui propose à l’IA les décisions individuelles d’attribution de la part modulable en fonction de la participation effective de chacun aux activités, missions ou responsabilités mentionnées. Celles-ci auront été déterminées au préalable dans chaque école par l’IEN en concertation avec le directeur d’école et les autres maîtres.
En utilisant "prime à la performance", le ministre illustre bien sa volonté de mettre en place un salaire au mérite !

Pour le SNUipp-FSU, cette mesure en trompe-l’œil risque de diviser les personnels en les mettant en concurrence face à une enveloppe fixe à répartir entre eux. De plus, si cette indemnité règle la situation des collègues affectés en ECLAIR qui ne percevaient pas l’indemnité ZEP, elle questionne sur le devenir de l’indemnité ZEP pour ceux qui restent en RRS, "Réseaux de réussite scolaire".

C’est pour toutes ces raisons que le SNUipp-FSU fait la proposition d’une motion réclamant la "même somme pour tous" à signer en conseil des maîtres et à adresser à l’Inspecteur d’académie, et que, pour le SNUipp-FSU, le démantèlement Eclair de l’éducation prioritaire c’est ENCORE NON !

Word - 23 ko
Motion de conseil des maîtres : indemnité ECLAIR