Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > PE Stagiaires : oui, mais à quel prix ?
Publié : 1er octobre 2012

PE Stagiaires : oui, mais à quel prix ?

Ce lundi 1er octobre un groupe de travail a pris connaissance des affectations des 14 Professeurs des Ecoles Stagiaires (PES) nouvellement nommés.

Ce recrutement exceptionnel de rentrée se fait dans la précipitation.
La seule solution trouvée par la Direction Académique est de déplacer des personnes nommées provisoirement sur un poste à l’année afin de le proposer aux professeurs des écoles stagiaires recrutés sur liste complémentaire du concours PE 2012.

Les écoles concernées sont :
- L’école Vincensini d’ Amiens
- L’école de Brie
- L’école maternelle Rostand d’ Amiens
- L’école maternelle d’Ailly sur Noye
- L’école maternelle de Boves
- L’école maternelle Petit Prince de Villers Bretonneux
- L’école maternelle Y.Giroud de Montdidier
- L’école élémentaire Paul Langevin d’Albert
- L’école élémentaire H.Malot de Flixecourt
- L’école maternelle Jules Ferry d’ Albert
- L’école maternelle d’ Hallencourt
- L’école de Liomer
- L’école L. Martel de Gamaches
- L’école élémentaire de Rosières en Santerre

Le SNUipp-FSU est intervenu pour faire remarquer que les enseignants nommés depuis la rentrée scolaire sur ce poste avaient commencé un travail pédagogique, participé à la réalisation de projets, rencontré les parents… Mais la réponse de l’administration est qu’il s’agit des seules écoles ayant un poste avec remplacement à l’année.

Les PES seront donc nommés provisoirement sur ces postes et les personnes qui avaient été nommées à la rentrée scolaire deviendront brigades.

L’inspection n’ayant que 14 écoles avec un poste susceptible d’être libre toute l’année, 2 PES seront toutefois nommés sur un CP et 3 autres PES seront nommés en ECLAIR.

A la proposition du syndicat de plutôt faire appel aux enseignants volontaires, la réponse de l’administration est qu’ils étaient « pris par le temps ».

Un dispositif de formation est présenté. Les PES auront un tiers temps de formation, ils seront visités 11 fois par un PEMF, 3 fois par un CPC et 3 fois par un DEA.

4 journées d’observation chez le tuteur auront lieu et le SNUipp-FSU déplore que seulement une demi-journée soit consacrée à la rencontre PES/enseignant nommé sur le poste actuellement.

Une formation à distance sera également proposée aux professeurs stagiaires.

L’administration s’engage à remplacer le PES lorsqu’il sera en formation.

L’arrivée de ces 14 personnes supplémentaires est une bonne nouvelle pour le département qui avait dès la rentrée scolaire des difficultés à remplacer les enseignants, mais il est scandaleux que cela se fasse dans l’urgence et au détriment de collègues déjà en poste.