Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Audience avec le Recteur
Publié : 15 novembre 2012

Audience avec le Recteur

Les sections SNUipp-FSU de l’académie d’Amiens ont rencontré le Recteur en audience ce jeudi, en présence du nouveau secrétaire général du rectorat ainsi que des DASEN des trois départements picards.

La délégation (un représentant de la Somme, un de l’Aisne, deux de l’Oise ainsi qu’une collègue, ancienne contractuelle) a abordé plusieurs points au cours de cette longue entrevue (plus de deux heures) :

- Les mouvements départementaux

Nous nous sommes félicités du retour du mouvement à deux phases, deux saisies des vœux et deux CAPD que toute la profession appelait de ses vœux depuis 2008. Nous avons interrogé le Recteur sur le devenir des vœux géographiques obligatoires (3 dans le département de la Somme) dont le seul intérêt était de supprimer la saisie de la seconde phase. La délégation a démontré l’inutilité d’une telle obligation dans le cadre d’un mouvement à deux phases. Le Recteur nous a entendu et avoir compris la légitimité de notre revendication.
Nous avons également demandé que la CAPD de la seconde phase soit avancée au mardi 2 juillet (au lieu du 4/7) afin de laisser aux collègues le temps de contacter les écoles dans lesquelles ils seront affectés. Là encore, le Recteur a convenu de la justesse de notre argumentation.

Sur ces deux sujets, nous reverrons le Recteur avant les vacances de Noël (et après une consultation des services départementaux) afin qu’il puisse nous communiquer ce que sera le cadrage académique.

- La procédure de diffusion des bulletins de paie

La délégation a mis au jour les problèmes de surcharge de travail des directrices et directeurs ainsi que des secrétaires de circonscription chargées de ré-adresser les courriers pour les collègues rattachés à une école mais n’exerçant pas dans cette école (brigade, ZIL, congés divers, …etc.). Les services ont donc pris leurs dispositions pour envoyer les fiches de paie de ces personnes à leur domicile.

Nous avons par ailleurs obtenu l’assurance que chaque collègue pourrait faire rééditer sa fiche de paie s’il ne l’avait pas reçue.

- Le pont de l’Ascension

Alors que dans le second degré, si le vendredi 10/5 sera "officiellement" travaillé, les établissements qui organiseront un report des cours (à des dates antérieures au 10/5) auront un pont effectifs. Rien de tout cela dans le premier degré où les enseignants devront être à leur poste… mais où souvent, les élèves n’y seront pas. Le Recteur reconnaît que cette décision n’est pas satisfaisante mais c’est la seule qui peut être proposée…

Le SNUipp a notamment fait remarquer que le non-report du vendredi 10/5 à un autre jour avait été présenté comme une mesure de justice entre les premier et second degré : il n’en est désormais plus rien…

- Refondation de l’école

La délégation du SNUipp-FSU a regretté une nouvelle fois la tenue de la conférence un lundi, jour qui a empêché les enseignants du premier degré d’y participer. Or, ces mêmes enseignants ont pourtant un avis sur la question puisqu’ils ont répondu nombreux à l’enquête lancée par le SNUipp-FSU, seule organisation syndicale leur ayant permis de s’exprimer directement.

- Questions diverses

Deux questions ont été soulevées par la délégation SNUipp :
Le réemploi des personnels précédemment "contractuels" dans l’Aisne et dans l’Oise qui ne semble pas poser de problèmes de principe (même si la délégation a rappelé que le SNUipp était viscéralement opposé à l’emploi de contractuels). A noter que le rectorat anticipe sur un déficit académique de 30 enseignants dans l’académie au 1er janvier 2013.
Le retour de la "commission de transfert de scolarité" qui permettait aux ex-PE2 de faire leur année de formation dans un autre centre que celui initialement prévu, sous réserve que cela préserve les équilibres départementaux. Le Recteur et les services vont réfléchir à la remise en place d’un processus analogue qui permettrait aux PES d’être formés dans le lieu de leur choix (sous certains critères) pendant un an, avant de réintégrer le département qu’ils ont obtenu en fonction de leur classement au concours.

Nous ne manquerons bien évidemment pas de vous tenir informés des avancées éventuelles ou des informations supplémentaires que nous obtiendrions.