Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Compte-rendu d’audience avec le DASEN
Publié : 7 décembre 2012

Compte-rendu d’audience avec le DASEN

Le jeudi 6 décembre, à 17h30, une délégation du SNUipp-FSU Somme a été longuement reçue par M. Yves Delécluse, nouveau Directeur Académique de la Somme, nommé en remplacement de M. Claude Legrand, parti exercer dans la Gironde.

La délégation a commencé par rappeler au Directeur Académique les principales revendications nationales du SNUipp-FSU : revalorisation salariale (par l’intégration de la hors-classe à la classe normale et l’ajout d’un 12ème échelon à l’indice 783), rattrapage de la perte de pouvoir d’achat depuis 2000 (10%), mise en place du « plus de maîtres que de classe », créations de postes en nombre suffisant, restauration de RASED complets, accueil des élèves de 2 ans partout où les familles le souhaitent, suppression de l’aide personnalisée, protection du mercredi après-midi 100% libéré…

Le DASEN nous a écouté attentivement puis a tenu le discours habituel sur les ressources de l’État qui n’étaient pas suffisantes pour créer tous les postes que nous estimons nécessaires, sur les choix qu’il lui faudrait opérer parmi les moyens qu’il se verrait attribuer (confirmant par là le fait que, cette année, la Somme devrait gagner des postes et non en perdre…). Il a semblé découvrir l’organisation qui était la nôtre il y a seulement 4 ans avec un samedi libéré sur trois, permettant la tenue des animations pédagogiques le matin et le nombre d’heures d’enseignement adéquat pour les élèves. Nous saurons lui rappeler cette possibilité lors des réflexions qui ne manqueront pas de s’engager suite à la loi d’orientation présentée le 6 décembre.

Nous l’avons également informé de l’existence des cinq consignes syndicales départementales :
- le renvoi des élèves dès le 2ème jour sans remplaçant
- aide personnalisée : reprenons la main !
- l’envoi systématique de l’intention de faire grève
- direction : je réponds quand j’ai le temps
- non au flicage des 108h (pas de tableau collectif)

Nous avons précisé au DASEN que les collègues qui suivaient ces actions ne devaient pas être victimes de pressions de la part de leurs IEN.

Il a convenu que les directeurs avaient beaucoup de travail (considérant tout de même que les différentes enquêtes sont liées à la réussite des élèves puisqu’elle permettraient la régulation du système !) mais que la solution passait, selon lui, par la création d’écoles de taille plus importante et la création d’un corps de directeurs totalement déchargés qui seraient les supérieurs hiérarchiques des enseignants. Nous lui avons évidemment rappelé que l’immense majorité des enseignants ne l’entendait pas de cette oreille et que d’autres solutions (notamment celle d’une certification à la manière du CAPA-SH ou du CAFIPEMF, avancée par le SNUipp-FSU) étaient possibles.

Au cours de l’entretien qui a suivi, nous avons abordé de nombreux points tels que le mouvement départemental et son barème, l’organisation du calendrier scolaire, la direction d’école et l’aide administrative, l’avenir des RASED, la grille de notation actuelle, les ineats-exeats, …etc.

Pour le barème du mouvement, il a renvoyé son éventuelle modification (que nous réclamons pour plus de justice et d’équité) à un futur groupe de travail. Il a toutefois évoqué la possibilité d’une harmonisation académique des barèmes du mouvement mais probablement pas pour 2013. Il nous a également confirmé qu’une décision avait été prise par le Recteur concernant l’avenir des vœux géographiques mais qu’il laissait à celui-ci la primeur de l’annonce (le 14 décembre lors d’une audience avec les trois sections SNUipp-FSU de l’académie).
Concernant le calendrier scolaire, le DASEN nous a informé que le mercredi 3 avril serait probablement travaillé mais il nous faut en attendre la confirmation du Recteur. Les collègues travaillant à temps partiels qui ne travaillent pas le jeudi ne travailleront donc pas ce mercredi (les personnes qui n’auraient pas dû travailler ce jeudi mais qui ne seront plus en congés ou en temps partiel au moment du rattrapage travailleront le mercredi normalement…)
Au sujet de la direction d’école, au-delà de son soutien à un statut de chef d’établissement pour le directeur d’école, il a entendu nos arguments sur l’inéquité de l’attribution des contrats aidés destinés à l’aide administrative à la direction d’école. Le DASEN a estimé que du temps de décharge supplémentaire ne résoudrait pas le problème de fond de la direction d’école… Nous avons argumenté en faisant remarquer que les décharges n’étaient pas attribuées de façon assez progressive (voir notre article Direction d’école).
A propos de la grille de notation, alors que nous demandions sa remise à plat totale, il a acté son utilisation actuelle (avec la prise en compte de l’ancienneté pour établir la fourchette de notation) et envisagé la réduction des correctifs automatiques de notes afin de ne plus défavoriser les collègues qui sont inspectés par rapport à ceux qui ne le sont pas.

Si nous avons trouvé face à nous un Directeur Académique aimable, voire même affable, nous ne nous faisons aucune illusion : il reste responsable de la mise en musique d’un projet national qui, au vu des dernières informations parues, est notoirement insatisfaisant. Gageons donc que les mois à venir comprendront leur lot de combats à mener pour que nous parvenions enfin à l’école dont nous rêvons.

Le SNUipp-FSU Somme continuera à porter haut les couleurs de la réussite pour tous les élèves en les conjuguant à l’amélioration des conditions de travail et de rémunération des enseignants !