Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Nationales > Projet de décret « temps scolaire », positionnement du SNUIPP-FSU
Publié : 8 janvier 2013

Projet de décret « temps scolaire », positionnement du SNUIPP-FSU

Ce vote a été précédé d’une déclaration rappelant les principaux points de désaccords et demandant une réécriture du projet, et la convocation d’un nouveau CSE dans un délai rapproché.

Voir la déclaration et les infos sur ce sujet.

Pourquoi la FSU et le SNUipp votent contre ce projet de décret ? :

- il rend obligatoire les 9 demi-journées sans permettre de dérogation au-delà de 2014,

- il met en place un dispositif quasiment similaire à l’aide personnalisée largement rejetée par les enseignants,

- il permet aux élus locaux (maires, président d’EPCI) de demander au DASEN un aménagement de la semaine scolaire (durée de la pause méridienne, activités périscolaires dans le prolongement de la pause méridienne, classe le samedi matin à la place du mercredi, …) sans l’obligation d’ obtenir préalablement l’accord des enseignants. Or on sait bien que les DASEN accepteront dans la très grande majorité des cas ces demandes qui transformeront les élus locaux en véritables décideurs du fonctionnement de nos écoles.

Cela renforce donc notre positionnement de demander le report de cette réforme qui ne constitue pas une réponse ni aux attentes des enseignants ni aux besoins des élèves.

PDF - 371.3 ko
le décret décrypté par le SNUipp

En ne recueillant que 5 voix sur plus de 60 votants, le projet de décret relatif à l’aménagement du temps scolaire a été désavoué par la communauté éducative au Conseil supérieur de l’Education. Pour sa part, le SNUipp-FSU a voté contre le texte ministériel. A cette heure, le compte n’y est pas, ni pour les élèves, ni pour les enseignants. Ce qui devait être une réforme emblématique de la Refondation se révèle être une grande déception.

Documents joints