Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > CAPD du 28 mai
Publié : 28 mai 2013

CAPD du 28 mai

Mardi 28 mai, la CAPD "1ère phase du mouvement" s’est tenue au Rectorat. En plus de l’étude de la 1ère phase du mouvement, de nombreuses questions diverses ont été abordées par les élus du SNUipp-FSU Somme.

PDF - 205.8 ko
Déclaration préalable du SNUipp-FSU Somme

Lors de cette CAPD, Melle Fache qui doit partir en retraite fin juillet, était présente et le Dasen l’a félicité pour son professionnalisme et sa disponibilité.
- Sur les écoles à moins de 4 classes qui ont demandé des journées supplémentaires de décharge, le DASEN a expliqué qu’il avait décidé qu’il n’y aurait aucun remplacement en cette fin d’année. Il ne se serait pas engagé sur ce point. Il a expliqué que ce serait une discussion de début d’année en lien avec la carte scolaire.
- Sur les retraits de salaire sur la circonscription d’Abbeville, c’est en effet une erreur de service. Il rappellera qu’il ne faut prélever qu’une seule journée par mois.

Après les déclarations liminaires des trois organisations syndicales, le DASEN est revenu sur les règles du mouvement, il a affirmé sa volonté de réinterroger régulièrement les règles du mouvement dans un dialogue ouvert. Tout le monde semble donc satisfait du retour aux deux saisies de vœux dans l’académie.

Le SNUipp-FSU a rappelé son opposition aux postes à profil et aux vœux géographiques obligatoires.

Les règles seront réinterrogées régulièrement. Concernant la non-diffusion des projets d’affectation sur I-prof, le DASEN fait remarquer que ce n’est pas une consigne nationale. Il considère qu’il y a un travail à faire sur le fait que le résultat individuel du mouvement soit compris de chacun. Il souhaite que chacun s’empare de toutes les règles administratives qui les concerne individuellement ou collectivement.

Le SNUipp-FSU approuve totalement ce point de vue, c’est ce qui motive le mouvement géographique anonymé qu’il publie et le barème qu’il donne à ses syndiqués et aux collègues qui envoient leur fiche de contrôle. D’autres organisations syndicales ont demandé au DASEN de nous sanctionner pour avoir permis à chacun de vérifier la cohérence de leur barème par rapport à leurs vœux , et ce en toute transparence.

Le DASEN reconnait que le mouvement n’est pas très satisfaisant au plan quantitatif (multiplication de postes bloqués et postes à profil), mais que les collègues ont été satisfaits à 59% sur leur premier vœu. Deux collègues en situation de carte scolaire n’ont pas obtenu de poste mais l’administration va leur trouver une solution. Tous les cas médicaux et sociaux ont été satisfaits. Il constate néanmoins qu’il reste 72 postes vacants, notamment des postes de CPC (toutes les circonscriptions sont touchées), en ASH (31), des BD ASH, des postes de direction, des postes d’application. Les postes de direction seront transformés en postes d’adjoints pour le second mouvement, la direction sera donc réglée en interne parmi les titulaires. Les postes en école d’application risquent fort d’être proposés en postes bloqués pour les PES (pas plus de 2 postes par école). Un appel à candidature sera lancé pour les postes à profil restés vacants.

- dates d’affectation des collègues : Les PES seront nommés au second mouvement (le 2 juillet), les emplois d’avenir PE (étudiants) seront nommés fin août et les titulaires restés sans poste seront les derniers à obtenir une école en septembre.

C’est une priorité nationale choisie par le gouvernement de mettre en avant la formation des futurs enseignants.

Le SNUipp-FSU revendique une meilleure formation, il désapprouve tout de même que le mouvement soit si bloqué cette année.

Sur les points constitutifs du barème, pour les collègues en provenance d’un autre département, Madame Maire précise que seuls les points direction sont comptabilisés. Cela peut faire partie d’une discussion préalable au mouvement en groupe de travail.

- Protocole d’inspection dans les écoles d’application : Les organisations syndicales ont interpellé à nouveau l’administration et ont demandé un groupe de travail sur ce point, puisque ce protocole avait été discuté sans les représentants du personnel. Le DASEN communiquera la date rapidement.

- Scolarisation des moins de trois ans : Les écoles doivent être en mesure d’accueillir les enfants de moins de trois ans selon des modalités très souples. Le projet en ligne propose des pistes de réflexion et non des obligations. Chaque école pourra choisir, modifier, inventer de nouvelles façons d’accueillir ces élèves très jeunes. Monsieur Poirel a précisé qu’un stage de deux jours sera organisé pour les directeurs et les enseignants concernés les 17 et 18 juin.

- Renouvellement des contrats EVS : Concernant les emplois d’EVS, les dernières informations en provenance du ministère indiqueraient qu’une prolongation des contrats se terminant en juin serait envisagée.
En réponse à notre question, le DASEN rappelle que cela dépendra des situations de chaque EVS, suivant s’il leur reste des droits ouverts ou pas.

Documents joints