Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > CAPD du 29 août 2013
Publié : 29 août 2013

CAPD du 29 août 2013

La CAPD du 29 août a procédé aux dernières affectations des enseignants sur les postes libérés durant l’été par des mutations, des congés, des mises en disponibilité…

Conformément aux règles du mouvement, aucune affectation n’a été donnée avant la CAPD aux collègues concernés.

PDF - 301.9 ko
Déclaration préalable du SNUipp-FSU

Le DASEN n’a pas voulu prendre en compte des révisions d’affectations laissant ainsi plusieurs collègues dans des situations difficiles pour exercer sereinement leur métier (éloignement, endettement, problèmes médicaux…). Nous invitons les collègues à demander une audience si leur situation empire au fil de l’année.

4 ineat de l’Oise ont été accordés au respect du barème (Choron Adeline, Desfosses-France Marie Elise, Laborde Caroline, Roelens Marlène), ces collègues n’ont pour le moment pas d’affectation, elles vont être contactées par la DPE6.

Suite à l’augmentation du ratio de passage à la Hors Classe, 19 collègues supplémentaires l’ont obtenu.

Le SNUipp-FSU est intervenu sur la circulaire concernant les aides pédagogiques complémentaires (APC). Il a demandé une liberté plus grande laissée aux équipes pédagogiques pour affiner leur projet.

Par exemple, les collègues d’une école peuvent organiser les APC soit sur une semaine tous les jours et ne pas la faire la semaine suivante, soit pendant une période donnée et pas àd’autres moments de l’année. Le tableau officiel demande seulement à quel moment sera organisée l’APC lorsqu’elle aura lieu, pas plus. Les collègues peuvent décider de l’organiser par période, par semaine, par mois… Nous donnerons de plus amples informations lors des midis du SNUipp et des RIS. Le DASEN et Mme Maire ont approuvé l’ouverture d’esprit du SNUipp-FSU et les propositions innovantes en ce sens.

Les contractuels (M2) sont affectés sur des supports décharge ou brigade dans les écoles. Ils devront donc être sur une classe libérée tous les lundis soit par un collègue de l’école, soit par un directeur. Ils sont en contrat d’enseignement. Les collègues non directeurs déchargés pourront alors devenir une journée par semaine maître surnuméraire, ou travailler sur un projet d’école spécifique, ou prendre en charge des élèves en petit groupe… tout est à construire.

Le SNUipp-FSU pense que cette aide supplémentaire octroyée aux écoles sans décharge va permettre aux directeurs de ces petites structures de mieux gérer leur travail administratif. Pour les écoles en éducation prioritaire, même si cela peut être mal vécu par les enseignants titulaires qui n’ont pas été prévenus auparavant, ce moyen supplémentaire peut être une vraie chance pour travailler autrement.