Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Rythmes scolaires : les propositions du maire d’Amiens
Publié : 10 octobre 2013

Rythmes scolaires : les propositions du maire d’Amiens

Des représentants des organisations syndicales ont été reçus ce jeudi 10 octobre par le maire d’Amiens, M. Demailly, et une partie de son équipe, pour une présentation des projets d’organisation du temps scolaire à la rentrée 2014.

Après avoir rappelé la méthode de concertation suivie depuis l’année dernière et les principes qui ont guidé sa réflexion, le maire d’Amiens a présenté son projet d’organisation alors que les organisations syndicales rappelaient leurs positions sur la réforme des rythmes des rythmes scolaires.

Pour le SNUipp-FSU, cette réorganisation ne peut se faire de manière satisfaisante en l’état actuel du décret qui doit donc être réécrit. Toutefois, dans l’attente de cette réécriture, fidèles à nos principes d’essayer d’aider les collègues (en faisant ressortir les rares organisations qui fonctionnent), nous participons à cette discussion dans le cadre de la loi actuellement en vigueur, tout en continuant à intervenir à tous les niveaux pour la faire modifier.

Le maire a précisé qu’il ne visait pas la rentrée parfaite en 2014 mais qu’il allait tout mettre en œuvre pour qu’elle se déroule du mieux possible.

Principes invoqués par M. Demailly :
- classe le mercredi matin (M. Demailly a reconnu que l’intérêt de l’enfant aurait dû conduire à la classe le samedi matin mais il a décidé de suivre l’avis des familles qui se sont massivement prononcées pour une classe le mercredi matin)
- régularité des horaires
- matinées plus longues car plus propices aux apprentissages
- pas d’allongement excessif de la pause méridienne (max 2h15 pour permettre un déroulement serein des deux ou trois services de restauration)
- pas de fin d’école avant 16h

Attention, ces propositions ne sont pas définitives !

Proposition de la ville d’Amiens pour les écoles élémentaires
LundiMardiMercrediJeudiVendredi
Début de la classe 8h30 8h30 8h30 8h30 8h30
Fin de la classe 12h 12h 11h30 12h 12h
Reprise de la classe 14h15 14h15 14h15 14h15
Fin de la classe 16h 16h 16h 16h
Proposition de la ville d’Amiens pour les écoles maternelles
LundiMardiMercrediJeudiVendredi
Début de la classe 8h45 8h45 8h45 8h45 8h45
Fin de la classe 12h 12h 11h45 12h 12h
Reprise de la classe 14h 14h 14h 14h
Fin de la classe 16h 16h 16h 16h

Réponses apportées par M. Demailly aux questions diverses :
- les moyens destinés aux études seraient maintenus mais le contenu, l’horaire de ces études devraient être repensés (une réflexion devra s’engager sur ce sujet avec les enseignants… mais le maire n’envisage pas de faire commencer l’étude à 16h !).
- les enseignants seront sollicités par la mairie pour l’animation des TAP.
- les activités proposées le midi seront de nature à permettre le retour au travail dès la reprise de la classe (activités calmes, relaxation, …etc.), sauf si des activités sportives sont prévues dans le projet d’école sur ce temps du midi (les conseils d’écoles seront donc consultés).
- les TAP (temps d’activités péri-scolaire) commenceraient à 16h et seraient payants (en fonction du quotient familial) avec un taux d’encadrement identique à celui de cette année.
- les APC devront s’organiser dans les écoles en cohérence avec les autres temps de l’enfant.
- l’utilisation des locaux pour les TAP est un réel soucis et un état des lieux de l’existant a été dressé qui devrait permettre de résoudre quelques situations (mais probablement pas toutes !).
- le même modèle n’est pas applicable dans toutes les écoles mais les principes généraux seront les mêmes.

L’avis du SNUipp-FSU Somme

La réduction de la durée de classe sera de 3/4h chaque jour. Toutefois, les enseignants ne pourront quitter leur école que 30 minutes plus tôt, ce qui est nettement insuffisant. Il doit être possible d’aménager les horaires pour permettre aux enseignants de bénéficier d’un raccourcissement de la journée de travail plus conséquent en réduisant autant que faire se peut leur pause méridienne. Claire Leconte le dit : "la qualité de vie professionnelle des enseignants est un facteur clé du bien-être des élèves".

La maternelle devra faire face à un problème : les petits mangeant à la cantine seront couchés dès la fin du repas mais ceux qui mangent chez eux entreront dans le dortoir vers 14h15 (les parents les réveillant pour les amener)… croisant ceux qui se lèvent (et réveillant les autres ?). Nous nous dirigerions donc vers la fin des décloisonnements…

Les APC sont du ressort du seul conseil des maîtres : le maire d’Amiens a su nous dire que le contenu des TAP ne regardait pas l’Éducation Nationale (selon le principe du "c’est celui qui paie qui décide"), nous lui avons rappelé que ne payant pas les enseignants, il ne pouvait décider pour eux ni du contenu ni des modalités d’organisation des APC qui relevaient du seul conseil des maîtres.

Le maire d’Amiens doit encore rencontrer les directeurs de centre de loisirs, les directeurs des écoles, les associations concernées, les organisations syndicales des personnels municipaux avant d’arrêter définitivement son projet.