Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Compte-rendu d’audience avec le DASEN
Publié : 5 novembre 2013

Compte-rendu d’audience avec le DASEN

Le SNUipp-FSU 80 a été reçu en audience le 4 novembre par le DASEN et Mme Maire au sujet des 108 heures et de l’organisation des APC.

Concernant les APC, le DASEN confirme que leur organisation et leurs contenus dépendent du conseil des maîtres (et non des collectivités locales)et que pour le DASEN l’intervention de certains IEN insistant sur l’aide personnalisée peut être justifiée si des résultats aux évaluations montrent des faiblesses.

L’avis du SNUipp-FSU
Le SNUipp-FSU 80 rappelle que les équipes proposent le projet de leur choix.

Le temps de pause (dans la mesure de nécessité et du raisonnable) compris entre la fin de classe et le début des APC sont décomptées des 36 heures d’APC. Cela sera rappelé aux IEN.

Concernant les animations pédagogiques, il n’y a pas d’animation obligatoire mais à public désigné (orienté selon le cycle), il est donc tout à fait possible de remplacer n’importe quelle animation par une RIS. Toutefois, aucun ordre de mission ne sera envoyé.
- Le DASEN confirme que Circon’script n’est pas un outil obligatoire et qu’à cette époque de l’année il faudrait que toutes les dates des animations soient fixées. Il le rappellera aux IEN.

Les animations à distance quant à elles ne sont pas encore connues car le ministère ne les a pas encore mises à disposition.Les organisations syndicales seront conviées à une présentation de ces différents parcours qui pourront être élaborés en toute autonomie (chez soi ou sur le lieu de travail et quelque soit le jour et l’heure ou le temps passé.)

L’avis du SNUipp-FSU
Le problème de l’accès à internet (à des débits très variables en fonction des lieux d’habitation ou de travail, la possession d’un matériel informatique performant ou non, les compétences informatiques de chacun, …etc) sont autant de facteurs qui feront varier le temps passé à ces animations à distance. Le SNUipp-FSU Somme appelle donc tous les collègues à user de leur droit à participer à 12h de RIS dans l’année pour ne pas avoir à effectuer ces "parcours de formation" qui auront pour conséquence d’isoler encore un peu plus les collègues.