Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CTSD/CDEN > CTSD 1er degré : pas de changement pour la carte scolaire.
Publié : 7 avril 2014

CTSD 1er degré : pas de changement pour la carte scolaire.

Aucune décision ne sera prise avant le CDEN du 14 avril.

"La carte scolaire est un exercice de recherche d’équilibre, difficile, sensible"… tels ont été les mots employés par l’Inspecteur d’Académie à l’ouverture du CTSD. Il a fait le choix d’écouter les précisions, les arguments des représentants du personnel sur toutes les situations proposées au CTSD. Il nous a clairement fait savoir que rien ne serait décidé aujourd’hui. Il a également décidé qu’il ne garderait aucun poste pour la rentrée de septembre.

voir les mesures envisagées

Après avoir écouté les déclarations préalables des organisations syndicales, l’IA a redonné les priorités pour sa carte scolaire.
- la démographie
- les REP+ : les écoles des 2 secteurs de collège (César Franck et Etouvie) vont être dotés de 3 postes supplémentaires par REP+ pour le travail en équipe,la formation et la concertation.
- l’ASH et plus particulièrement le Handicap : création d’un poste autisme à Amiens Louise Michel.
- les TICE : passage à 4 postes entiers d’animateur TICE.

Suite à ces 4 priorités, il a une balance avec une réserve de +8.25 postes.

Les priorités nationales sont :
- l’accueil des enfants de moins de trois ans
- les "plus de maîtres que de classes"

Le SNUipp-FSU dans sa déclaration donne une carte scolaire nettement volontariste qui ne peut se contenter de +4 postes pour le département de la Somme.
PDF - 415.8 ko
carte scolaire rentrée 2014

L’argumentaire déployé par l’administration, perte de 140 élèves à la rentrée prochaine, et dotation au delà de la moyenne nationale de 20 ETP… se justifie (pour elle) par la fermeture de 13 classes élémentaires sur 16, et la création de 2 classes maternelles en éducation prioritaire.

Les organisations syndicales ont défendu comme à chaque fois, les écoles qui les ont contactées. Le SNUipp-FSU a relevé des situations nouvelles non prévues par l’administration : Fressenneville, Bayonvillers/Lamotte Warfusée… L’IA a admis des difficultés dans ces écoles.

Le SNUipp-FSU a joué son rôle tout au long de la réunion, apportant les changements de chiffres, les arguments sur l’accueil des 2 ans, sur les écoles avec CLIS, sur les classes à plusieurs niveaux, sur les RPI…

Le DASEN va instruire ces informations prises, les vérifier et donner réponse au CDEN de la semaine prochaine.

La FSU se positionne foncièrement CONTRE cette carte scolaire qui n’apporte pas les moyens nécessaires à une bonne rentrée scolaire. Avant le vote, la délégation FSU a expliqué sa position : un élu votera en abstention pour ne pas ralentir les opérations de mouvement du personnel.