Vous êtes ici : Accueil du site > Entrée dans le métier > PES rentrée 2014-2015 : informations issues de la CAPD du 19 mai (...)
Publié : 20 mai 2014

PES rentrée 2014-2015 : informations issues de la CAPD du 19 mai 2014

A la rentrée 2014, les écoles vont accueillir deux sortes de PES. 54 PES, issus du concours exceptionnel, seront à temps-plein dans les écoles et 120 PES, issus du concours rénové, y seront à mi-temps.

Les PES à temps-plein auront la liste des postes (qui leur sont réservés) le 20 juin et devront transmettre leurs vœux pour le 23 juin.
Le 2 juillet, une réunion, qui sera comptabilisée dans leur temps de formation, sera organisée pour leur permettre de se mettre en relation avec leur tuteur qui les suivra pendant l’année scolaire 2014. Ils auront connaissance de leur lieu d’affectation et de leurs niveaux de classe. Des échanges de postes seront possibles à ce moment-là, les modifications seront alors soumises à la CAPD du 11 juillet qui confirmera et validera les affectations.

Concernant les PES à mi-temps dans les écoles, leurs affectations seront connues le 3 juillet. Ils pourront être nommés sur des décharges de directeurs (50%) ou des mi-temps d’adjoints.
Actuellement, le nombre de postes disponibles n’est pas suffisant. Le DASEN va donc proposer à des directeurs déchargés à 25% et à des enseignants à temps partiel (à 75%) de n’être dans leur classe qu’à 50% et d’être enseignant en surnombre dans leur école sur les 25% restants de leur service. Cela permettra de libérer des supports pour ces PES.

Le SNUipp-FSU note positivement que des moyens supplémentaires soient accordés aux équipes pédagogiques.

Le DASEN va tout mettre en œuvre afin d’éviter de mettre 2 PES sur un même poste. De même, certains postes ne pourront pas leur être attribués (CP, poste moins de 3 ans, postes ASH,REP+, ECLAIR, RRS élémentaire, classe avec double cycle).

Le SNUipp-FSU continue de revendiquer une formation initiale professionnelle de 2 ans rémunérée, comptant pour la retraite, reconnue par un master et une année de fonctionnaire stagiaire en alternance avec 2/3 de formation en ESPE, et 1/3 en stage.

Une analyse rapide du dispositif actuel "remplacement d’un PES par le même remplaçant brigade" par l’administration montre qu’il est difficile de le respecter et pointe la mise en difficulté des services de remplacement. Ce dispositif ne sera à priori pas reconduit à la rentrée scolaire.