Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CTSD/CDEN > CTSD du 26 juin : compte-rendu
Publié : 26 juin 2014

CTSD du 26 juin : compte-rendu

Le CTSD s’est tenu ce jeudi à 14h30 à la DSDEN. Les 5 délégués (sur 10) de la FSU (et parmi eux ceux du SNUipp) ont siégé pour défendre toutes les écoles du département et obtenir le plus d’ouvertures possibles tout en dénonçant le manque de moyens chronique dont souffre notre département.

PDF - 441.2 ko
Déclaration préalable de la FSU

Mesures de carte scolaire à l’issue du CTSD

L’action syndicale en faveur de la transparence menée par le SNUipp a permis de faire passer la réserve de postes de 5 à 5,5 postes la réserve de moyens mobilisables par le DASEN.
Nous continuons à dénoncer le manque de moyens du département qui ne permet pas de faire baisser significativement les effectifs dans les classes (La carte scolaire idéale du SNUipp-FSU Somme).

Vœu proposé par le SNUipp-FSU Somme :
Le CTSD de la Somme demande la création des postes nécessaires afin qu’aucune classe du département ne dépasse 25 élèves (22 en éducation prioritaire).

Vœu adopté par 9 voix pour (5/5 FSU, 1/2 UNSA, 2/2 FNECFP-FO, 1/1 CFDT)

Le SNUipp-FSU Somme consultera les collègues dès la rentrée scolaire 2014 afin de déterminer avec eux quelles actions doivent être mises en place pour obtenir la satisfaction de cette revendication essentielle et légitime.

Annulations de fermeture :

- Ecole de L’étoile (RRS ; 27,75 élèves/classe)
- Ecole de Quend (RRS ; 27,33 élèves/classe)
- RPI de Champien / Carrepuis / Roiglise / Verpillères (30,33 élèves)

Créations : deux postes de brigade

Comptage : à la rentrée pour la Maternelle Kergomard à Albert, avec possibilité d’une ouverture d’une classe (avec l’utilisation d’une brigade) si 95 élèves (31,67 élèves/classe) sont présents.

Décharge de direction et direction unique : +0,5 de décharge de direction pour l’école Lucie Aubrac de Moreuil dès la rentrée 2014 avec une direction unique (et un engagement de fusionner toutes les écoles de Moreuil à la rentrée 2015).
Cette décharge de direction exceptionnelle a été permise par la récupération des moyens de décharges syndicales supplémentaires dont bénéficiaient d’autres organisations syndicales (cf. ci-dessus).

Projet d’école :
Le DASEN maintient sa volonté de renouveler les projets d’école, contre l’avis du ministre de l’Éducation Nationale. Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, intervient directement auprès du ministère afin que notre DASEN respecte la volonté ministérielle pourtant clairement exprimée.

Le SNUipp-FSU Somme en action :
Nous maintenons notre appel à ne pas faire remonter les projets d’école non-validés ou arrivés à terme. Seul un avenant peut-être rédigé.

Questions diverses :
- Rythmes scolaires :
Le DASEN s’est dit "seul et las" sur ce sujet. Dans le cas d’une volonté d’expérimentation Hamon, les avis des conseils d’écoles sont systématiquement recueillis (s’ils ne sont pas positifs, l’expérimentation ne peut se faire).
La mise en ligne des horaires (souvent faux) sur le site ministériel n’a pas été du goût des Recteurs et DASEN quand elle leur a été présentée. Toutefois, une commande ministérielle se doit d’être honorée (y compris pour le projet d’école ?).
Les organisations syndicales seront destinataires de tous les projets d’horaires pour préparer le CDEN du 4 juillet prochain qui validera tous ces horaires.
Le DASEN reconnaît que la nouvelle organisation de la semaine a des conséquences directes sur les accords de temps partiels, le mouvement et les disponibilités.

- Contrat Unique d’Insertion :
182 personnes en CUI (en aide à la direction d’école ou en accompagnement d’élèves en situation de handicap) sont en activité dans la Somme. Tous les renouvellements possibles sont en cours.

- Mise en paiement :
La part modulable ECLAIR (toujours répartie équitablement entre toutes les personnes y ayant droit, au prorata de leur temps de service en ECLAIR) ainsi que l’indemnité de suivi pour les tuteurs de contractuels ou d’EAP a été gérée par la DSDEN. Le paiement devrait intervenir dans le courant de l’été.

- Situation du département à la rentrée :
Le concours anticipé n’ayant pas eu le rendement espéré, le département de la Somme a de fortes chances d’être déficitaire (en personnel) à la rentrée. L’ouverture de listes complémentaires devrait pouvoir pallier à ce déficit si les dispositions réglementaires sont adaptées.
Le DASEN a fait sienne une des revendications du SNUipp-FSU en déclarant qu’il fallait "revaloriser la fonction d’enseignant au niveau du salaire et au niveau des missions".