Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Comité de Suivi des Rythmes : compte-rendu
Publié : 27 juin 2014

Comité de Suivi des Rythmes : compte-rendu

Le dernier comité de suivi des rythmes de l’année s’est tenu à la DSDEN le 27 juin. Le SNUipp-FSU y a siégé pour défendre l’intérêt des enseignants.

Le DASEN a annoncé le maintien de ce groupe de suivi l’année prochaine avec un nouveau rendez-vous fin septembre.

Après avoir abondamment remercié les services de l’Éducation Nationale et plus généralement les services de l’État impliqués dans cette réforme, il a fait un bilan rapide de l’année, complété par Mme Maire (IEN Adjointe).

Il a reconnu que très souvent, c’était les horaires de transport qui guidaient les organisations du temps scolaire (OTS). Il a précisé que les transports étaient aussi tributaires des collèges et lycées, non concernés par les décrets Peillon et Hamon et que, par conséquent, l’adaptation était complexe.

Le SNUipp-FSU Somme dénonce cette mainmise des transporteurs sur la réforme des rythmes depuis le début : ce ne sont pas les autocaristes qui doivent décider de l’organisation scolaire !

Le DASEN a ensuite expliqué que le site gouvernemental était tenu à jour au plus près mais que la base de données évoluait chaque jour en fonction des remontées des élus. Il était réticent à l’idée de communiquer ces données aux parents aussi tôt. Mme Maire précise que les horaires seront stabilisés au 14 juillet.

Le SNUipp-FSU Somme a demandé que les OTS soient communiquées aux membres du CDEN au plus vite. Le DASEN a répondu que nous n’aurions pas connaissance des détails mais de la philosophie générale, avec une connaissance plus fine pour les communes entrant dans l’expérimentation Hamon (avec l’accord de la majorité des conseils d’écoles).

Nous nous sommes donc étonnés que l’on puisse nous demander de voter un ensemble de données dont nous n’aurions pas la connaissance précise.

Au 27 juin, voici l’état des remontées :

Application des nouveaux rythmes rentrée 2014 (données DSDEN)
nombre de communes passées à la rentrée 2013nombre de communes devant passer à la rentrée 2014projets transmis pour la rentrée 2014communes n’ayant pas transmis de projetcommunes refusant la réformeNombre d’écoles demandant l’expérimentation Hamon
41 353 350 3 1* 104 (26,3%)

* : la commune a toutefois indiqué qu’elle communiquerait une organisation sur 9 demi-journées !

- des RPI auront parfois des OTS très différentes (après-midi libérée ou pas)
- les écoles d’une même commune ne fonctionneront pas nécessairement sur le même rythme
- quelques écoles auront une journée de plus de 6h
- les communes toucheront le fond d’amorçage (parfois pour la seconde fois) même si elles n’organisent aucun TAP. La commune d’Amiens touchera 900 000 € alors que rien n’est organisé… Nous avons fait remarquer que pour certaines communes, c’était un véritable pactole !
- 2 écoles du département auront moins de 24h de classe par semaine (expérimentation Hamon). Les heures manquantes seront rattrapées sur les grandes vacances.

On le voit, les décrets Peillon et Hamon montrent rapidement leurs limites à l’épreuve du terrain. Le SNUipp le dit depuis le début : il ne doit pas y avoir de généralisation, il faut suspendre cette réforme et s’atteler à une réécriture complète de la loi.

Le SNUipp-FSU Somme a obtenu que les directeurs d’écoles soient destinataires d’un courrier les incitant à se rapprocher des élus de leur commune et/ou de leur IEN pour connaître les horaires arrêtés l’année prochaine pour leur école.
ATTENTION : le site gouvernemental (dont nous n’assurons pas le service après-vente) ne sera pas fiable avant le 14 juillet minimum !