Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > CAPD promotions et formation continue...
Publié : 14 novembre 2014

CAPD promotions et formation continue...

Le vendredi 14 novembre, la CAPD s’est réunie. A l’ordre du jour : les promotions, les départs en formation continue, les maintiens de notes, …

PDF - 206.9 ko
Déclaration préalable

Promotions

734 promus sur 1219 promouvables (160 à l’ancienneté, 354 au choix et 220 au grand-choix).

Les élus du SNUipp-FSU Somme ont vérifié soigneusement toutes les fiches de contrôle qui leur ont été adressées et pu constater que tous les collègues devant être promus l’ont été. Merci aux 147 collègues qui nous ont fait confiance pour ce travail de fourmi…

Des messages électroniques sont partis à destination de tous les collègues dont nous avons les adresses électroniques (syndiqués ou non) pour les avertir.

Une collègue s’est vue proposer à la promotion en séance suite à l’annonce du relèvement de sa note par l’IEN adjointe (sa note n’avait pas de raison d’être maintenue au regard de la grille de notation). Le SNUipp-FSU a émis un avis favorable.

Tableau d’avancement 2014-2015 (PE)
Promus/promouvablesBarème dernier promu
5ème GC 3/11 16,003
6ème GC 36/126 20,003
7ème GC 33/113 23,750
8ème GC 44/147 27,503
9ème GC 39/132 33,003
10ème GC 40/135 42,372
11ème GC 21/72 52,197
6ème choix 59/83 19,003
7ème choix 53/75 23,253
8ème choix 72/101 27,500
9ème choix 57/80 33,103
10ème choix 84/118 38,169
11ème choix 24/34 50,447

Seuls deux instituteurs (sur 5 promouvables) ont été promus.

Formation continue

PDF - 224.5 ko
Départ en stages 2014-2015

Le SNUipp-FSU Somme a dénoncé la quasi-disparition de la formation continue choisie (cf. déclaration préalable).

Maintiens de notes

21 maintiens liés à la grille et 17 pour raisons pédagogiques.

L’IA va rappeler à ses IEN qu’il existe un protocole départemental à respecter en cas de maintien de note pour raisons pédagogiques (visite sans note, aide des CPC, inspection notée… sauf si le collègue souhaite une note dès la première visite).

Les élus du SNUipp-FSU on attiré l’attention de l’IA sur plusieurs cas pour lesquels ce protocole n’avait pas été respecté.

Nous avons également fait remarquer que 53% des maintiens de notes étaient regroupés dans une seule circonscription (Amiens 5).

Le cas d’une collègue maintenue pour cause de grille (alors que la grille n’empêchait pas l’augmentation de sa note) va être réexaminé par l’IA suite à notre intervention.

Questions diverses

- Utilisation du reliquat d’heures péri-éducatives pour rémunérer des conseillers pédagogiques de façon opaque.

Le SNUipp avait posé la question en juillet dernier (voir ici) sans obtenir aucune réponse. Nous sommes donc revenus sur cette question.

Une règle de répartition existe pour ces heures. Sur les 4178 heures de dotation, seules 282 heures restaient à distribuer une fois tous les projets dotés.

3,5 heures supplémentaires ont été attribuées par projet. En fonction du nombre de projets présentés à chaque IEN, les heures supplémentaires ont été affectées à la circonscription avec pour consigne d’être attribuées équitablement aux conseillers pédagogiques en fonction du nombre de projets suivis.

- Consultation des programmes

Des écoles en REP+ ont dû travailler sur la réalisation d’outils concrets alors que les programmes ne sont pas encore officiels (ni même les résultats de la consultation).

Le SNUipp-FSU Somme a rappelé, comme en CDEN, qu’il ne saurait être question que le temps d’allégement de service d’enseignement accordé pour reconnaître le travail fourni par les équipes depuis de nombreuses années soit utilisé pour accomplir de nouvelles tâches.

L’IA a reconnu une anticipation excessive mais sans volonté de nuire à la consultation puisque les REP+ n’ont pas exactement le même cadre de fonctionnement que d’autres écoles.

- Situation des FSR et FSA et des collègues dont ils complètent le service.

Les stagiaires sont, pour certains, en grande souffrance suite à des visites de formateurs : aucun point positif, propos parfois dénigrant la personne, attentes démesurées, …etc.
Il a été constaté que ces propos venaient souvent des personnels de l’ESPE et que l’IA allait intervenir auprès d’eux.

Le travail supplémentaire induit par le partage de son poste avec un FSR pose également des problèmes, notamment pour les collègues à 100%. Outre le fait qu’ils n’ont pas été consultés sur l’attribution d’un tel dispositif dans leur école, ils doivent souvent accumuler les heures de travail pour que leur classe fonctionne correctement. Ce temps de travail supplémentaire doit donner lieu à une compensation sous peine de voir les collègues refuser massivement les stagiaires dans leurs écoles.

L’IA a rejeté notre demande d’allégement en conseillant aux collègues de renvoyer les FSR vers leurs tuteurs. Il a remercié les collègues pour leur investissement lors de ce début d’année en insistant sur le fait qu’ils devaient maintenant passer le relais.

- Envois de mails émanant de l’IEN et format informatique des circulaires de l’IA

Beaucoup trop de circulaires ne sont que scannées, empêchant l’ouverture automatique de liens internet ou sont envoyées indistinctement à toutes les écoles alors qu’elles n’en concernent qu’un petit nombre.

Ces questions seront abordées lors du groupe de travail sur la simplification administrative qui sera bientôt programmé.

- Divers

Les indemnités des CPC, des tuteurs de FSR et FSA et le forfait pour les stagiaires devraient être mis en paiement respectivement pour fin novembre, fin janvier et fin décembre (ou fin janvier).

La nécessaire pause entre la fin de la classe et le début des APC doit être comprise dans le temps d’APC. Cette consigne sera rappelée à l’IEN de Montdidier.