Vous êtes ici : Accueil du site > ASH > Psychologues de l’Education Nationale : les 1ères fiches actant la création (...)
Publié : 2 juillet 2015

Psychologues de l’Education Nationale : les 1ères fiches actant la création du corps

Après plusieurs mois de groupes de travail, le ministère vient de finaliser les fiches qui actent la création du corps de psychologues de l’EN et définissent son architecture générale.

Recrutement et formation des psychologues de l’EN

Le ministère est revenu sur le stage en responsabilité à mi-temps. L’année de fonctionnaire stagiaire, post concours, se déroulera en 3 temps distincts et d’égale importance : stage en responsabilité en RASED, formation en ESPE, formation dans les centres spécialisés .

Le ministère refuse d’affecter les stagiaires en centres de formation comme le demande le SNUipp-FSU ; ils le seront dans une « école de la zone géographique d’un des ESPE des académies dans lesquelles sont implantés les centres de formation spécialisée » ou dans une académie limitrophe.

Le SNUipp-FSU avait demandé que des dispositifs de facilitation de poursuite d’études universitaires et de préparation au concours soient mis en place afin de permettre à des enseignants d’accéder aux 2 spécialités du corps de psychologues de l’EN. Cet amendement a été repris par le ministère.

Le corps des psychologues de l’EN

4 modalités pour entrer dans le corps : concours externe et interne, 3ème concours (psychologues extérieurs à l’EN ayant exercé pendant au moins 5 ans) et liste d’aptitude (psychologues des écoles avec statut instituteur et fonctionnaires de catégorie A, titulaires du titre de psychologue). Les lauréats qui n’auraient pas terminé le master 2 gardent le bénéfice du concours pendant 1 an. Le ministère n’a pas accédé à la demande de la FSU d’une grille indiciaire équivalente à celles des agrégés ou des bi-admissibles. Elle restera donc celle des PE-certifiés et celle des psychologues des autres fonctions publiques. Le taux d’accès à la hors classe sera celui du second degré (7%). Pour les 2 années qui viennent, il sera différencié (9 et 10 % pour les COPsy qui n’ont pas accès jusqu’à présent à la hors classe pour leur permettre le départ en retraite à la HC). Pour les psychologues des écoles, il passera la 1ère année à 5,5% avant d’arriver à 7%.

Les psychologues de l’EN ont accès aux indemnités REP et REP +.

Les instituteurs intégrant le corps des psychologues de l’EN sont dispensés du stage probatoire comme le demandait le SNUipp-FSU.

Une mission de coordination de l’action des psychologues du 1er degré pourra être créée auprès des IA.

Le SNUipp-FSU est intervenu pour que cette mission ne crée pas un poste avec statut hiérarchique, mais soit bien au service de l’amélioration de la formation continue, des échanges professionnels, l’accompagnement des psychologues stagiaires, l’aide dans les situations de crise.

La constitution initiale du corps des psychologues de l’EN

Les nouveaux concours de recrutement seront mis en place dans le courant du 2ème trimestre de l’année 2017. Le choix statutaire (détachement ou intégration) pour les psychologues en poste, en détachement, en congé longue durée, en disponibilité devra se faire au plus tard le 30 juin de l’année civile de la publication du décret instituant le corps, c’est-à-dire vraisemblablement en 2016.

A la demande du SNUipp-FSU, le DEPS est maintenu pour 2016-2017.

Le SNUipp-FSU a obtenu le maintien des droits acquis de départ en retraite après 15 ans de services actifs comme instituteur.

Le régime de rémunérations accessoires des psychologues de l’EN

Pour les psychologues des écoles, il y a maintien de l’indemnité actuelle. Inférieure pour les COPsy, elle devra être harmonisée pour ces derniers et tendre vers une indemnité à taux unique.

Les psychologues du 1er degré continuent à percevoir l’ISAE.

Temps de travail des psychologues de l’EN

A la demande du SNUipp-FSU, les temps de déplacement sont inclus dans le temps de service (hormis les temps pour se rendre à la résidence administrative).

Rappel pour les psychologues du 1er degré  : 1607 h annuelles dont 24 h inscrites à l’emploi du temps + 4 h à la libre disposition et sous la responsabilité des agents pour l’organisation du service (non inscrites à l’emploi du temps) et le reste pour le secrétariat administratif, la tenue des dossiers, rédaction des écrits psychologiques, préparation des bilans et réunions de synthèse, la consultation de la documentation professionnelle, les activités d’études et de recherche).

Le chantier doit se poursuivre avec de nouveaux groupes de travail sur les épreuves de concours, les contenus de formation, les certifications. Des points restent à clarifier concernant les affectations, les barèmes pour les permutations, le mouvement inter et intra académique.

Le SNUipp a demandé un GT spécifique pour aborder tous ces points particuliers. Il demande notamment dans le barème une bonification en points à l’intérieur d’un même département, ce qui équivaudrait à une priorité départementale. Il continuera d’intervenir pour une harmonisation par le haut des régimes indemnitaires pour le 1er et le second degré.

Pour information, un communiqué de presse du ministère a été rendu public hier. Vous pouvez le trouver à cette adresse :

http://mail.snuipp.fr/service/home/…