Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > CAPD mouvement : tous les résultats et les réponses à nos questions.
Publié : 26 mai 2016

CAPD mouvement : tous les résultats et les réponses à nos questions.

Les membres de la CAPD se sont réunis ce matin pour examiner les résultats des mutations départementales pour la rentrée 2016. Cette année sur les 884 collègues ayant participé aux mutations, 368 ont obtenu satisfaction soit 41,63 , 186 restent sur leur poste soit 21 %.

A l’issue de cette première phase du mouvement, 330 personnels sont sans poste et devront postuler au 2ème mouvement pour espérer obtenir un poste à titre provisoire.

Les postes à profil non pourvus au premier mouvement feront l’objet d’un nouvel appel à candidature à la 2ème phase. Les élus du personnel ont redit leur satisfaction quant à la disparition du voeu géographique obligatoire à la première phase et souhaitent qu’il disparaisse également à la seconde phase.

« Le DASEN a ensuite répondu aux questions diverses. »

- Concernant la création des ULIS-école, le snuipp a évoqué l’organisation des heures de concertation qui vont être nécessaires pour mettre en place de façon optimale l’intégration des élèves à besoin particulier dans les classes type. En effet une inflation importante du volume de ces heures est à prévoir. Le SNUipp-FSU a demandé donc au DASEN la possibilité de se servir des heures d’APC comme variable d’ajustement. Celui-ci nous a répondu que cette concertation coordonnateur d’ULIS- maître de la classe devait se faire sur du temps ordinaire qui fait partie des obligations de service dans le cadre institutionnel et en aucun cas sur du temps d’APC.

Le SNUipp-FSU sera vigilant et ré-interviendra en début d’année si les collègues se sentent dépassés par le nombre d’heures.

- Madame Silvert nous a apporté des précisions sur l’organisation de la concertation entre les coordonnateurs ULIS et les enseignants intégrant des élèves de l’ULIS. Dans un premier temps, les élèves ULIS seront évalués par le coordonnateur en début d’année. A l’issue de cette évaluation, le coordonnateur mettra en place les emplois du temps et une fiche de liaison autour de l’élève sera établie sur le modèle de celle utilisée par les ULIS collège. Sur cette fiche seront listées des compétences ciblées pour chaque période et chaque élève. A la fin de chaque période un temps de concertation sera organisé afin de faire le bilan des compétences acquises ou non.

Cela ne fait que renforcer l’inquiétude du SNUipp-FSU sur l’accroissement du volume horaire des heures de concertation liées à l’intégration des élèves d’ULIS.

- Madame Silvert nous a ensuite répondu sur la procédure d’affectation en ULIS mise en place cette année. Auparavant les décisions étaient prises par l’IEN de circonscription en accord avec le référent MDPH et les différents partenaires. Désormais les commissions d’affectation seront organisées par bassin ( par exemple Amiens ou Abbeville ) et présidées par madame Silvert en accord avec le référent qui aura auparavant pris contact avec les personnes concernées. Le premier des critères sera la date de notification d’affectation en ULIS. En cas de date identique, les affectations seront examinées au cas par cas.

Le SNUipp regrette que les psychologues scolaires ne soient pas présents dans ces commissions.

- En réponse à une demande du SNUipp-FSU, des précisions ont été apportées sur les suivis des stagiaires CAPA-sh. Il a été organisé par l’ESPE. Les candidats ont eu entre 2 et 3 visites ; une en classe, une en classe hors présence élèves. Un plan de formation a été élaboré par le biais de documents pratiques transmis aux collègues.

- Une formation G sera bien organisée l’année prochaine pour les 2 collègues retenues pour un volume horaire de 350 heures. Elle prendra la forme d’une intégration aux modules communs aux options E et G à l’ESPE et de cours avec un professeur de l’ESPE une fois par mois. Un référent maître G expérimenté les suivra tout au long de l’année. Les collègues devront s’inscrire en candidats libres mais bénéficieront de la même procédure d’affectation que les années précédentes à la fin de leur formation.

- Les résultats du CAPA-sh 2016 seront connus le 29 juin.

- L’intégration des collègues à la hors classe sera examiné à la CAPD du 1er juillet, cette année le quota pour la Somme est de 101 places.

- Sur le 1er juilletéventuellement vaqué, hormis le secteur d’Albert, la décision en revient aux municipalités qui peuvent seules prendre un arrêté de fermeture des écoles. Un courrier va leur être adressé prochainement.

- Sur les PEMF, la rectrice doit faire un arrêté pour leur permettre d’augmenter leur temps de décharge, la circulaire d’application n’étant toujours pas parue, le DASEN n’envisage pas pour l’instant de leur accorder 1/3 de décharge au lieu d’1/4 actuellement.

- Les élus du personnel ont pointé le nombre important de postes de CPC restés vacants à l’issue de la première phase du mouvement. Le DASEN a reconnu qu’il y avait un vrai problème d’attractivité des postes de conseillers pédagogiques et qu’il faudrait certainement en passer à la fois par une meilleure reconnaissance de leurs missions et une revalorisation financière.

- Pour finir, en réponse à notre demande, l’administration promet de rester bienveillante à l’égard des personnels rencontrant des difficultés de déplacement liées au problème de la pénurie de carburant. Voir les résultats du mouvement géographique.

Documents joints