Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Audience IA : la rentrée, les RIS, l’évaluation...
Publié : 18 octobre 2016

Audience IA : la rentrée, les RIS, l’évaluation...

Outre le sujet brulant de l’APC (dont vous pouvez voir le compte-rendu sur ce lien), lors de cette audience, nous avons choisi d’aborder de nombreux points qui ont interrogés les collègues en ce début d’année scolaire.

- REUNIONS D’INFORMATIONS SYNDICALES.

Les RIS sur le temps de travail sont toujours possibles mais l’IA a demandé que les collègues voulant y participer envoient leur demande d’autorisation d’absence une semaine avant la date prévue. Il ne pourra pas accorder à tous les enseignants cette possibilité de RIS et mettra en avant l’intérêt du service s’il ne peut pas remplacer les collègues.

Pour les autres RIS hors du temps élèves, il autorise comme le stipule la loi, l’envoi du courrier 48h avant la date de la RIS.

L’IA a reconnu que la possibilité de faire des midis du SNUipp-FSU avait été une bonne alternative. N’hésitez pas à nous en demander pour votre école.

- EVALUATION DES ENSEIGNANTS

Les discussions sur l’évaluation des enseignants entre la Ministre et les organisations syndicales n’étant pas finalisées. Oui, les collègues seront encore inspectés cette année, les promotions auront lieu également cette année comme les autres années. « Ce n’est pas une année blanche » a précisé Mme Maire.

- ANIMATIONS PEDAGOGIQUES

Le SNUipp-FSU a mis en avant les difficultés des collègues à s’inscrire sur Gaïa pour les animations pédagogiques. Il a également regretté que des collègues soient convoqués deux jours avant une animation pédagogique, ce qui mettait en difficulté les enseignants concernés puisque ceux-ci ne pouvaient pas toujours assister à cette dernière (rendez-vous médicaux , problème de garde d’enfant…).

L’administration a reconnu ces difficultés, la mise en place des animations pédagogiques sur Gaïa (et non plus sur Circonscript) avait généré des difficultés, notamment pour l’envoi des convocations à ces animations. L’IA aura de la bienveillance envers les enseignants qui auraient eu des empêchements.

Le calendrier et les lieux des animations pédagogiques devra être envoyé par toutes les circonscriptions rapidement pour que les enseignants puissent noter celles-ci et ne pas se retrouver à nouveau gênés par les dates tardivement connues.

- SECURITE L’Inspecteur d’Académie a souhaité que l’exercice « attentats » du PPMS soit reculé, contrairement aux demandes ministérielles. Il a choisi de prendre le temps de dialoguer avec les maires des communes pour les inciter à prendre des initiatives permettant que cet exercice soit le pus proche de la réalité du terrain. Cependant, il a confirmé la nécessité de faire un exercice PPMS avant les vacances de Toussaint.

- ULIS

Le Snuipp-FSU a expliqué les difficultés des collègues dans la mise en place des ULIS dans leur nouvelle configuration au niveau des effectifs et de l’inclusion des élèves dans leur tranche d’âge.

Sur ce point, l’IA et Mme Maire ont précisé que le fonctionnement des ULIS ne changeait pas véritablement de celui des CLIS. L’inclusion des élèves se travaille à partir d’un projet. Il devait être privilégié sur la classe d’âge mais c’est le Conseil des maîtres qui la décide. Le rôle du coordinateur d’ULIS est bien d’accompagner les collègues avec l’objectif clair qui est de mettre en avant les « progrès des élèves d’ULIS qui ne peuvent être les mêmes que ceux des élèves de la classe. » L’accompagnement par les AVS-Co reste nécessaire. Les apprentissages fondamentaux (lecture, maths) restent l’essentiel du travail dans la classe ULIS.

Dans la Somme, 170 élèves sont en attente d’ULIS dans le 1er degré. L’IA considère qu’il faudrait de nombreuses implantations d’ULIS dans les écoles avec des enseignants formés volontaires. Mme Maire a rappelé que « l’inclusion n’était pas à temps plein dans les classes ».

L’IEN ASH doit inviter, dans chaque circonscription, les directeurs des écoles où se trouve une ULIS et les enseignants de celles-ci à une réunion plus explicite sur cette nouvelle circulaire qui interroge.

- REP +

Le SNUIPP-FSU a fait remonter les informations des collègues en REP+ qui s’étonnent d’avoir les formations REP+ (18 demi-journées) pas toujours sur leurs heures de classe. Bien qu’ils aient le temps libéré équivalent, ils ne souhaitent pas que la majorité de leurs formations se fassent le soir.

Le calendrier prévisionnel de ces formations/concertations a du être donné aux enseignants des écoles. La réforme du collège est peut-être à l’origine de ces horaires plus tardifs lorsque les réunions intègrent une liaison école/collège ou un travail en réseau de plusieurs écoles. Les mêmes modalités ont été définies sur les 3 circonscriptions d’Amiens. Mme Maire va revoir cela avec les IEN.

- ECOLES

Le Snuipp-FSU a voulu faire le point avec l’IA sur la rentrée scolaire et les écoles.
Certaines ont pu obtenir un poste de brigade supplémentaire pour une année scolaire à titre provisoire, pour faire face notamment aux effectifs (Ailly sur Noye et Camille Claudel Amiens). D’autres écoles ont vu leurs horaires changés en début d’année sans aucune concertation en Conseil d’Ecole (Huchenneville, RPI de la Luce…).

A ce propos, Mme Maire a rappelé aux maires la nécessité de faire remonter les changements d’horaires des écoles pour que cela soit donné aux délégués du personnel au CDEN de juin. Or certains élus n’ont pas suivi cette demande et l’IA a du accepter ces changements d’horaires en août. Pour que ces situations ne se reproduisent pas, il est impératif que le dernier Conseil d’Ecole mette ce point sur les horaires des écoles et les rythmes scolaires à l’ordre du jour.

Une convention rurale a été mis en oeuvre sur le RPI de Bernes cette année, il y a eu un engagement ferme des élus pour que ce RPI intègre le futur RPC de Roisel. L’IA a donné deux moyens supplémentaires pour aider à ce regroupement pédagogique( pôle maternelle rural et pôle élémentaire à Roisel).

Des réflexions sont engagées sur les écoles maternelles d’Amiens Nord (Schweitzer, Léo Lagrange, Voltaire et Charpentier) qui accueillent des élèves de TPS. Certaines ne peuvent pas le faire faute de place, d’autres ont eu un moyen supplémentaire pour les accueillir. L’IA regrette que la réflexion pédagogique sur l’accueil des moins de trois ans n’ait pas pu se faire avant la rentrée scolaire. Il envisage de créer des pôles maternelles 2/4 ans et 4/6ans. Mais cela sera peut-être proposé lors de la carte scolaire. Il souhaite que toutes les écoles qui accueillent des TPS écrivent à minima une fiche action dans leur projet d’école.

Le SNuipp-FSU a regretté qu’une telle réflexion ait été proposée aux équipes en pleine rentrée des classes, ne permettant pas un réel questionnement et investissement. l’IA a reconnu que le moment dea prise de contact avec les équipes enseignantes n’avait pas été des plus opportuns.

- AIDE ADMINISTRATIVE

Le SNUipp-FSU s’est fait l’écho des écoles qui ont vu leur aide administrative en fin de contrat non renouvelée. Il a demandé que la liste des écoles bénéficiaire d’une EVS.

206 écoles demandent une aide administrative alors que l’IA n’a à sa disposition que 193 CUI ; Il enverra rapidement la liste des lieux où se trouve une EVS

- RASED ET POLE RESSOURCES

Ce point sera abordé par le SNUipp-FSU lors de la prochaine CAPD puisque des différences existent entre les circonscriptions sur le fonctionnement du pôle ressources.

Mme Maire souhaite connaître les difficultés rencontrées, les différences repérées. Elle rappelle que "le pôle ressources est le lieu d’échanges autour de demandes particulières qui ont besoin d’une réflexion supplémentaire afin d’affiner la remédiation qui sera proposée". Toutes les demandes ne sont pas obligatoirement vues par le pôle ressources. Les RASED doivent apporter leur point de vue de professionnels et donner leur avis qui devrait être très souvent suivi par le pôle ressources. C’est là encore une année blanche avec un nouveau dispositif qui doit se mettre en place.