Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CTSD/CDEN > CDEN : bilan de rentrée, sécurité dans les écoles...
Publié : 14 novembre 2016

CDEN : bilan de rentrée, sécurité dans les écoles...

Le CDEN de rentrée reste un moment où l’administration met en avant les moyens d’enseignement qu’il octroie aux écoles.

Face à la vice-présidente du Conseil Départemental, l’IA a expliqué que depuis 4 ans, les moyens en postes avaient été donnés par le Ministère alors qu’il y a eu 1930 élèves en moins dans le 1er degré. Les 16 postes implantés en faveur des élèves de moins de 3 ans, les 30 dispositifs "plus de maitres que de classes", les bilangues de continuité à raison de 24 postes, la brigade de remplacement qui joue pleinement son rôle, le taux d’encadrement qui s’améliore… tels sont les constats de l’Inspecteur d’académie sur la rentrée 2016.

Force est de constater qu’il reste des disparités entre les écoles. Certaines écoles ont encore des effectifs supérieurs à la moyenne départementale (qui est de 22,96 élèves par classe). Le SNUipp-FSU restera vigilant lors de la future carte scolaire.

L’IA a apporté des réponses à nos interrogations (voir la déclaration ci-dessous).

PDF - 75.8 ko
déclaration FSU CDEN 14 11 16

- Il a été très surpris d’apprendre que nos collègues en formation "psychologue scolaire" risquaient de ne pas pouvoir poursuivre celle-ci dans de bonnes conditions. Il va interpeller le ministère pour pouvoir nous répondre.

- La situation de l’école maternelle Faubourg du Bois à Abbeville sera évoquée au moment de la préparation de la rentrée 2017. Les deux postes de cette école ont été déplacés à l’école maternelle Soleil Levant et Beffroi mais ils dépendent toujours de leur ancienne école. Si la fermeture de l’école Faubourg du Bois se confirmait, les collègues seraient alors victimes de la carte scolaire.

- Le SNUipp-FSU a questionné l’IA sur les inspections des collègues T2. Suite à l’entrevue de nos représentants nationaux au Ministère, le 10 novembre, ces collègues ne devraient plus être inspectés dans les mêmes règles. C’est en tous cas ce qu’a affirmé le chef de cabinet de la Ministre. Or l’IA considère que les propositions du PPCR n’étant pas signées, les inspections continueront.

Après avoir examiné les documents de travail chiffrés sur la rentrée scolaire, le secrétaire général a expliqué le rôle du réseau "gestion de crise". En effet, la rentrée scolaire s’est passée sous une tension ressentie du fait des attentats. Ce groupe "gestion de crise" doit s’assurer de la mise en œuvre des mesures de sécurité et de leur efficacité, il a un rôle de conseil envers les directeurs d’école, un rôle de formation et de lien avec les partenaires de l’école.

Le travail actuel de ce réseau est de préparer des scenarii pour permettre aux collègues de mieux appréhender l’obligation de faire des exercices attentats/intrusion.

Le SNUipp-FSU avait demandé depuis la rentrée une aide concrète pour faire ces exercices très particuliers du PPMS. Cette information nous semble aller dans le bon sens.

Prochainement, une enquête sur la sécurisation des écoles devrait arriver sur les boîtes mail des écoles.