Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Nationales > APC : récupérer ce temps pour se professionaliser !
Publié : 11 octobre

APC : récupérer ce temps pour se professionaliser !

Le SNUipp-FSU a été reçu par le cabinet du ministre mardi 26 septembre sur la question du temps de travail des enseignant-es et de l’APC.

Depuis 1995, les dispositifs se situant à la périphérie de la classe se sont multipliés. Ils sont tous pris dans une logique d’individualisation des parcours et des apprentissages.

On en compte pas loin de quinze pour la scolarité obligatoire qui se sont succédés ou amoncelés :
- premier degré : PPRE, AP, APC, PPRE/passerelle, stage de remise à niveau …
- collège : études dirigées en 6ème, heures de consolidation, PPAP, aide individualisée en petit groupe en 5ème, remise à niveau en 6ème, aide au travail personnel en 6ème, accompagnement du travail personnel, PPRE, AP…

Dans le même temps, on ne compte que peu de dispositifs visant à transformer l’action sur le temps de classe : le PDMQDC, l’allègement de service en REP+.

De nombreuses études, en particulier internationales, montrent l’effet déterminant d’une haute professionnalité enseignante dans la réussite des élèves. Celle-ci est plus importante, toute chose étant égale par ailleurs, que la diminution des effectifs par classe par exemple.

Pour relever l’enjeu de la démocratisation de l’école, il faut agir dans le temps de classe. Et cela passe par les dispositifs qui renforcent la professionnalité enseignante et l’agir enseignant. De ce point de vue, la multiplication des tâches qui ne sont pas liées au travail de classe ont intensifié le travail des enseignants et les empêchent de se consacrer à penser le temps de la classe. L’absence de formation continue pèse aussi négativement.

Récupérer le temps d’APC est un premier pas pour permettre aux enseignants d’avoir le temps de penser leurs pratiques, de se former, d’utiliser le collectif de travail comme ressources pour mieux faire classe.

Le SNUipp-FSU appelle la profession à poursuivre la réappropriation des 108h. Afin d’expliciter sa consigne et d’en préciser les modalités, il réactualise les outils à disposition des collègues et les soutient dans cette action syndicale.