Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > CAPD : classe exceptionnelle, promotions 7ème et 9ème, mouvement...
Publié : 19 février

CAPD : classe exceptionnelle, promotions 7ème et 9ème, mouvement...

Comme nous ne pouvions pas participer à la CAPD restreinte concernant la classe exceptionnelle (des élus étant éligibles), nous avons obtenu un groupe de travail pour discuter de la liste des promouvables. Une collègue tirée au sort parmi les PE HC a assisté à nos débats pour se faire une opinion avant son vote.

Nous avons dénoncé le caractère très subjectif de cette liste et des avis qui y sont notés (voir la déclaration). En effet, nous nous sommes aperçus que des collègues ayant obtenu les "palmes académiques" n’avaient obtenu que la mention "satisfaisant", ce qui les excluait de la promotion à la classe exceptionnelle. Une autre collègue décorée de la légion d’honneur n’a pas non plus été retenue. Un autre collègue enfin, a un avis excellent sur la classe exceptionnelle des psy, et pas dans celle des PE. C’est complètement scandaleux !

Le SNUipp-FSU80 va se rapprocher des élus nationaux pour connaître les possibilités pour les collègues de faire un recours gracieux auprès de l’IA, qui doit leur donner des réponses quant à leur mérite non reconnu.

Nous avons défendu pendant de longues minutes ces collègues méritants, qui d’un seul coup, ne le sont plus. Le "fait du prince" a bien été démontré dans cette discussion. Il faut être dans les "petits papiers" de son IEN pour être sûr de passer à ce grade supérieur.

PDF - 81.8 ko
déclaration CAPD du 19 février 2018
Le SNUipp-FSU a toujours dénoncé ce nouveau grade, dont on voit les limites.

La collègue qui a représenté les PE HC à la CAPD restreinte a voté pour la liste avec l’administration. Sur les 140 collègues promouvables dans le 1er vivier et 22 dans le deuxième vivier, il y a eu 45 collègues promus. Le dernier barème est de 108. Les ex-aequo ont été départagés par l’ancienneté dans l’échelon.

Puis l’IA a répondu aux questions que nous lui avions posées soit en déclaration soit en question diverses.

Sur les réunions de directeurs avec l’IA, nous avons dénoncé la situation des écoles qui se voient confrontées à la répartition des élèves pour pouvoir assister à celles-ci. Or dans des écoles à deux classes, la sécurité n’était pas respectée. Nous avons prévenu l’IA de notre démarche auprès des IEN pour qu’un enseignant ne se retrouve pas seul avec plus de 40 élèves et que la répartition soit faite sur tout le RPI sur l’après-midi. L’ IA était étonné de cette situation puisqu’il avait donné la consigne d’1 seul représentant par RPI !?

Sur les "trop perçus" des collègues référents en ULIS Collège, nous sommes intervenus pour que cela soit repris en plusieurs fois. L’administration dit ne pas être responsable, que cela relève du coordonnateur du Trésor Général. Pour autant, ils vont tenter de remédier au problème des collègues.

Sur les "animations pédagogiques" dont la convocation est trop tardive, ou que celle-ci est reculée à une date ultérieure, ou encore que les collègues l’apprennent en dehors de leur temps de travail le midi pour l’après-midi, l’IA reconnait un dysfonctionnement des services.

La CAPD a ensuite statué sur l’ordre du jour.

Les promotions au 7ème et 9ème échelon de façon accélérée.
- Au 7ème échelon, 105 collègues étaient promouvables, 31 collègues ont été promus (dernier barème : 22.500). Ils vont toucher 28 points d’indice supplémentaire soit 131€ en brut.
- Au 9ème échelon, 147 collègues promouvables, 45 promus (dernier barème : 31.00). Ils vont toucher 36 points d’indice supplémentaire soit 168€ en brut.

La liste d’aptitude directeur. Sur 58 demandes , 57 ont été validées.

Groupe de travail mouvement.
- L’administration a accepté de revoir sa proposition concernant les bonifications accordées pour les enseignants nommés d’office en ASH. Il y aura toujours l’attribution de 2 points pour les enseignants nommés d’office en ASH à la rentrée 2017 mais également 1 point sur les postes fractionnés (quotité de 25 ou 50%), et ceci dès le mouvement 2018.

- Pour les PDMQDC : il n’y aura pas de flèchage des postes dédoublés CP et CE1. Les PDMQDC auront une priorité de 300 points sur le poste transformé en adjoint de l’école. Leur ancienneté dans l’école sera conservée.

- Le DASEN a refusé la proposition des syndicats de pouvoir obtenir des points d’instabilité pour les collègues à titre provisoire depuis 3 ans et plus.

- CAPPEI : le SNUipp-FSU avait demandé à ce que l’obligation d’exercer pendant 3 ans soit faite si obtention du CAPPEI, l’administration maintient "après le suivi de la formation".

- Concernant la bonification des critères familiaux, le DASEN propose 50 kms au lieu des 60 initialement proposés et accepte la proposition de 0,5 point si 2 enfants (le snuipp avait demandé 1 enfant) de la naissance (au lieu de 3 ans) jusqu’au collège.

- La bonification médicale pour un directeur d’école pourra toujours être possible pour un changement de poste équivalent.

- En cas d’égalité au barème mouvement, les discriminants seront : l’ AGS, la date de naissance, l’ordre du vœu puis le tirage au sort d’une lettre.

- Le DASEN accepte la proposition des 3 organisations qui était de ne plus envoyer une attestation de consultation du projet d’école signée par les directeurs , pour les postes de direction particuliers.

voir ici les premières discussions sur le mouvement