Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > Groupe de travail du jeudi 24 janvier : mouvement , passage accéléré aux 7eme (...)
Publié : 24 janvier 2019

Groupe de travail du jeudi 24 janvier : mouvement , passage accéléré aux 7eme et 9eme échelon, et temps partiel

Le groupe de travail a porté sur différents points :

1) Barème de l’avancement accéléré du 6ème et du 8ème échelon.

Pour le SNUIpp-FSU 80, seule l’AGS devrait être prise en compte. Les deux autres organisations syndicales ont proposé que la valeur professionnelle ne soit pas l’unique critère et suggèrent des modalités de calcul entre l’AGS et l’avis :
- multiplier l’AGS par un coefficient
- ajouter des points à l’AGS

Dans le cas d’un barème identique, deux critères de départage sont proposés : l’AGS, la date de naissance.

L’administration souhaite toujours s’appuyer sur les avis. Le DASEN tranchera sur le barème appliqué. La CAPD du 29 janvier donnera un avis sur les propositions retenues par l’administration.

2) Temps partiels

L’administration annonce un travail sur les refus de principe des temps partiels et une modification de la circulaire.

Le SNUipp demande à ce qu’aucune catégorie de personnels ne soit évincée de ce droit (ZIL, brigade, poste à profil …) et que tous les temps partiels soient autorisés.

3) Mouvement

Le département va être doté d’une nouvelle application nationale pour gérer le mouvement des personnels, qui ne se fera plus sur SIAM. L’administration nous a présenté les grandes lignes de cette application mais beaucoup d’interrogations subsistent et une adaptation du calendrier va décaler l’ouverture de la saisie des vœux pour le mouvement.

Le ministère insiste sur des priorités légales issues du décret du 25 avril 2018 et de la loi du 11 janvier 1984. Elles seront intégrées dans les barèmes départementaux. Dans notre département, de nombreuses priorités étaient déjà prises en compte, et d’autres restent à créer.

Mme Maire a exprimé la volonté du ministère d’anticiper certaines situations pour mieux gérer les demandes et proposer un maximum de postes vacants dès la première phase du mouvement. Les postes de TRS vont être proposés à nouveau. Suite à une enquête de la DPE, sur 47 TRS consulté-ées sur leur souhait pour l’année scolaire à venir, 30 ont répondu à ce jour et sont satisfaits à 96%.

Il y a de gros risques qu’il n’y ait plus qu’une seule phase au mouvement, ce que déplore le SNUIpp-FSU. Il y aura obligation de saisir au moins un vœu géographique pour les personnes ayant obligation de participer au mouvement.

Le SNUipp-FSU conteste toujours cette mise en place car aucun collègue ne devrait être nommé sur un poste qu’il n’a pas spécifiquement demandé.

Suite à ces différentes interrogations et aux précisions que devrait obtenir l’administration lors de leurs journées de formation ,un 2eme groupe de travail est prévu le 1er mars.