Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > CAPD : promo 7ème et 9ème, circulaire temps partiels...
Publié : 8 février 2019

CAPD : promo 7ème et 9ème, circulaire temps partiels...

En préambule, nous avons lu la déclaration ci-dessous :

PDF - 51.9 ko
Déclaration CAPD

Face à l’indignation de certains collègues de pas être autorisés à assister aux obsèques de Me Panier, le SNUipp-FSU est intervenu. L’IA, très gêné, a répondu : "si la situation se représente, ce que je ne souhaite pas, et si les collègues peuvent être remplacés par les services, alors les demandes seront accordées."

Concernant les évaluations CP, les écoles ont été contactées par les IEN pour trois raisons différentes, selon l’IA :
- pour vérifier en amont qu’il n’y ait pas de problèmes techniques dans la saisie des résultats. Les services techniques sont disponibles jusqu’au 23 février.
- pour rappeler l’obligation de service à faire passer les évaluations même si celles-ci ne sont inscrites dans aucun texte.
- pour s’assurer que face aux intempéries, les collègues des classes concernées aient pu faire passer les évaluations.

Les organisations syndicales ont réitéré leur voeu unitaire de mettre l’AGS dans l’avancement accéléré. Le DASEN a rappelé les règles nationales : que ce n’était pas le cas dans le PPCR, qu’il ne reviendrait plus sur cette interpellation.

Pour le mouvement 2019, comme annoncé lors de la dernière CAPD, il y aura bien une seule phase et au moins un vœu géographique obligatoire. Ces choix découlent du cadrage ministériel et se traduisent dans les fonctionnalités du nouveau logiciel utilisé pour saisir les vœux au mouvement.

Le prochain groupe de travail mouvement aura lieu le 1er mars. Le SNUipp-FSU y défendra un barème le plus juste et équitable possible. Il va organiser des réunions spécifiques à l’ESPE les 4 et 7 mars 2019 sur le temps du midi.

Concernant la circulaire des temps partiels, suite au groupe de travail du 24 janvier, et en référence à l’audience du 14 janvier accordée au SNUipp -FSU par le ministère, le DASEN a modifié la circulaire temps partiels en transformant les incompatibilités de postes en postes déconseillés.

L’examen des demandes de temps partiel se fera au cas par cas au regard de l’intérêt du service. Comme les années précédentes, si un collègue obtient un temps partiel sur un poste déconseillé, il pourra lui être proposé un autre poste pendant la durée de son temps partiel.

La circulaire laisse apparaître beaucoup moins de restrictions que les années précédentes. Il n’est plus noté que des postes sont incompatibles avec le temps partiel. Certains sont désormais déconseillés : les titulaires remplaçants, les maîtres en ULIS, les maîtres sur des postes spécialisés pour élèves en situation de handicap (troubles du comportement), les référents et les CPC.

C’est grâce à l’intervention du SNUipp-FSU que les postes de référent de scolarité et de CPC n’ont pas été évincés du droit au temps partiel. Tout ce qui ne serait pas listé est autorisé ( postes à profil notamment).

Le DASEN rappelle que pour les demandes de temps sur autorisation, il est nécessaire d’expliciter sa demande pour qu’elle ait plus de chance d’être accordée, sachant que les informations communiquées sont soumises au droit de réserve de l’administration.

Attention : Les demandes de temps partiels devront être envoyées avant le 8 mars.

Concernant les passages accélérés au 7e et 9e échelon,
- 92 collègues étaient promouvables au 6e, (80 femmes et 12 hommes). 27 promus au 6e dont 6 "excellents" et 21 "très satisfaisants".
- 160 étaient promouvables au 8e (149 femmes et 11 hommes). 48 promus au 8e, exclusivement des avis excellents.

Les enseignants qui bénéficient du PPCR en début d’année n’auront leur avis qu’en fin d’année car l’IA organise des harmonisations entre les circonscriptions. Il souhaite que lors de la prochaine campagne, il y ait plus d’avis excellents au 6e échelon. En effet, seulement 6% d’avis excellents au 6e échelon contre 30% au 8e.

Le SNUipp-FSU a fait remarqué que certaines catégories de personnels passent automatiquement à l’avancement accéléré comme les directeurs de SEGPA, les IEN… alors que les autres non.