Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CAPD > CAPD du 2 juillet 2019
Publié : 2 juillet 2019

CAPD du 2 juillet 2019

Voir les résultats de la phase d’ajustement

Suite à notre déclaration, l’IA a répondu à nos questionnements.

PDF - 81.9 ko
déclaration CAPD 2 juillet 2019

rentrée des 3 ans à l’école.

Un questionnaire à destination des familles dont les enfants rentrent à l’école maternelle en septembre a été porté à la connaissance des directrices et directeurs. M. Hubac a expliqué que ce document a été envoyé dans les écoles pour anticiper. Il est conscient que ce n’est pas possible de le rendre cette semaine.

Le SNUipp-FSU souhaite que ce travail soit reporté à la rentrée 2019. Notre insistance a permis à l’IA d’autoriser l’envoi de ces documents à la rentrée. Les directrices et directeurs auront la possibilité d’envoyer les documents en septembre.

Il faudra cependant le faire assez vite pour que les IEN les valident. Tant qu’ils ne seront pas validés, l’absence éventuelle des enfants l’après-midi ne sera pas justifiée, et l’absentéisme sera alors comptabilisé.

Il y aura des instructions plus précises à la rentrée. Mais les parents ne pourront pas se voir proposer « un menu à la carte ». Les horaires de retour possible à l’école seront proposés aux familles par l’école et ne pourront être pris à la demande des parents.

Hors classe 2019

M. Hubac a rappelé qu’il y avait une harmonisation des avis au niveau départemental, même si l’on constate toujours des différences. Les enseignant-es sont départagé-es avec l’AGS. 106 enseignant-es ont été promu-es. Au delà, ce sont l’AGS et les discriminants qui ont été pris en compte. l’IA considère que ce n’est pas l’ancienneté qui fait la valeur professionnelle ! Selon lui, revoir un avis renvoie à revoir un barème. Dans les promu-es actuel-les, mêmes des collègues avec avis à consolider accèdent à la HC, donc il n’a pas voulu revenir sur ce point.

Classe exceptionnelle et échelon spécial 2019

Le critère de départage est l’ancienneté dans le grade de la HC. Me Maire a rappelé qu’il faut respecter les contingents de l’année :

15% excellent 20% très satisfaisant

Il y avait plus de places dans le vivier 2 que de promouvables. Deux promotions ont donc basculé sur le vivier 1, Un autre promotion devrait être attribuée aux PE, grâce aux psychologues qui pourraient être promues à la classe exceptionnelle dans leur corps. Le dernier promu a un barème de 70, il y a eu 55 promu-es.

Le SNUipp-FSU est intervenu sur les situations des collègues qui étaient brigade ou zil et à qui l’inscription sur la liste d’aptitude classe exceptionnelle a été invalidée.

En effet, les collègues non rattachés sur des écoles en éducation prioritaire vont devoir se justifier et apporter les preuves de leurs travail en éducation prioritaire pendant 8 ans pleins (fiches de salaire par exemple, sur lesquelles les primes ZEP, ECLAIR, REP ou REP+ sont notées).

La situation de justification peut se poser pour les collègues faisant fonction de directeur ou de CPC. Le SNUipp-FSU y fera attention.

Intégration des instituteurs dans le corps des PE, rentrée 2019

2/2

Phase d’ajustement

Deux recours en temps partiel ont finalement été acceptés.

Révisions d’affectation

Le SNUipp-FSU a envoyé de nombreuses lettres de révision d’affectation à l’inspection académique.

Le DASEN est revenu sur plusieurs situations. Mais il n’a pas voulu changer l’affectation des personnes nommées sur vœu large. Il l’a fait quand les personnes ont été nommées sur des postes qu’elles n’ont pas demandés.

Quelques personnes ont souhaité un changement d’affectation pour raison médicale ou relationnelle (avec des parents ou des collègues).

Contrairement à ce que M. Hubac a dit le 21 juin, il n’a pas tenu compte des personnes motivées pour prendre une direction quand celle-ci était vacante. Il est donc revenu sur sa décision et n’a pas accepté que des personnes volontaires puissent prendre la direction dans une école malgré leur volontariat.

Attention ! RPI Haut de Somme Villers Faucon Il n’y aura plus d’élèves accueillis dans cette commune. La personne nommée sur ce poste recevra une lettre de service lui stipulant qu’il sera finalement à Roisel.

Inéat exéat

Trois demandes d’exeat accordés.

Inéat L’IA a expliqué que le contexte départemental lui impose d’en accepter très peu : "il ne faut pas alimenter la sur-consommation".

Le SNUipp-FSU a demandé comment expliquer aux collègues qui ont des barèmes plus importants qu’ils ne soient pas prioritaires ? L’IA a répondu qu’il y a des besoins à couvrir et que les personnes sollicitées y répondent.

M. Dècle a ajouté que la situation est particulière et qu’il faut être vigilant aux entrées/sorties. Selon lui, le terrain est instable et amène à temporiser. Il est conscient des situations de certains personnels.

Affectations des stagiaires

Les FSR sont pour la plupart affecté-es en élémentaire. Les critères :
- pas d’affectation en CP
- pas d’affectation sur deux cycles
- en maternelle : pas de TPS
- éviter les TPS/PS

Le SNUipp-FSU a demandé à M. Hubac s’il y a une formation "enseigner en maternelle" à l’ESPE. C’est le cas, mais comme pour tous les autres niveaux de classe. Mme Maire a évoqué l’organisation d’une formation plus poussée sur la maternelle. Elle a ajouté que les FSR étaient accompagné-es

8 personnes sont affectées en maternelle 

Pourcentage de FSR ayant au moins 1 AVIS défavorable : 8% dans 60 20% 02 et 80

Tout le monde semblait content de son affectation. Aucune demande pour être nommé-es dans une autre école n’a été formulée.

Pour les personnes concernées : dossier RETRAITE jusqu’au 15/10 !!!