Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > Direction d’école : quid des questionnaires adressés aux directrices-teurs en (...)
Publié : 9 janvier

Direction d’école : quid des questionnaires adressés aux directrices-teurs en novembre dernier ?

Les résultats de la consultation sur l’exercice de la fonction de directeur et directrice d’école lancée en novembre dernier, suite au suicide de notre collègue Christine Renon confirment ce que revendique le SNUipp-FSU depuis de nombreuses années sur ce sujet. 

Les directeurs et directrices réaffirment majoritairement ce qui fait le cœur de leurs missions : suivi des élèves, travail en équipe, relation avec les partenaires, mise en œuvre des projets pédagogiques… 

La charge de travail importante, en plus des missions d’enseignement est considérable : 46% y consacrent entre 11h à 20 h par semaine, plus de 20 h pour 44%. Comme l’ensemble de leurs collègues, elles-ils réaffirment la nécessité de ne pas être considérés comme des exécutants, mais bien que leur expertise et leur implication au service des élèves soient reconnues.

Quels sont leurs besoins ?
- du temps supplémentaire de décharge
- du personnel supplémentaire
- de la formation (la moitié d’entre elles-eux n’ont bénéficié d’aucune formation liée à leur fonction).

Le déclassement salarial est également pointé.

Quant à la création d’un statut, elles-ils marquent une nouvelle fois leur opposition.

Ces 29 000 résultats confirment les propositions du SNUipp-FSU, pour améliorer la direction et le fonctionnement de l’école. Le ministre doit désormais s’engager à suivre cette feuille de route et apporter dès maintenant des réponses à la hauteur des attentes et des revendications exprimées, en octroyant les moyens nécessaires.
Le SNUipp-FSU Somme, Aisne et Oise a écrit à la Rectrice pour lui demander que le temps de rencontre entre les directeurs-directrices d’école et les IEN ayant eu lieu en décembre puisse être déduit des animations pédagogiques, comme l’y a autorisé le ministre.
PDF - 455 ko
lettre à la rectrice