Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Nationales > Ecole sacrifiée : perpectives d’action
Par : SNUipp80
Publié : 28 août 2008

Ecole sacrifiée : perpectives d’action

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’école sacrifiée ?

Selon des informations ministérielles portées à la connaissance d’une organisation syndicale du second degré, l’essentiel des 13 500 fermetures de postes dans l’Education nationale concernerait le premier degré.

Cette annonce, si elle était confirmée, serait incompréhensible et inacceptable : comment comprendre que le nombre de professeurs des écoles diminuerait à la rentrée 2009, alors que les prévisions du ministère de l’Education nationale comme celles de l’Insee annoncent une progression de l’ordre de 29 000 élèves ? La suppression de 6 500 postes conduirait à de nombreuses fermetures de classes, à un alourdissement des effectifs, à une diminution de la scolarisation des élèves en maternelle, à une détérioration du système des remplacements… La baisse du nombre de places au concours se traduirait par une diminution considérable de la formation continue et une remise en cause des 3000 décharges de direction assurées par les professeurs des écoles stagiaires au cours de leur formation.

Cette annonce constituerait un bien mauvais cadeau pour les élèves de l’école maternelle et élémentaire. Elle serait une immense régression confirmant le renoncement à une école ++++ publique au service de la réussite de tous. Le SNUipp demande solennellement au Ministre de renoncer aux suppressions de postes dans l’Education. Il appelle les enseignants des écoles à participer massivement à la première journée d’action, le 11 septembre.

Paris, le 28 août 2008

PERPECTIVES D’ACTION

- Réunies le mardi 26 août, les fédérations de l’Education ont d’ores et déjà décidé d’une journée d’action le jeudi 11 septembre, sans appel national à la grève (voir déclinaison départementale sur notre site). Elles ont convenu de travailler à la construction d’un mouvement unitaire pour la défense du service public d’éducation associant les parents et les jeunes. Elles se revoient pour cela dès le 4 septembre.

- Plusieurs organisations de l’Education (syndicats, associations…) se sont mises d’accord mercredi 27 août sur le principe d’une manifestation nationale pour l’école en octobre ou novembre et sur une campagne auprès de l’opinion sur la place de l’école dans la société