Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Nationales > Évaluer le montant de sa pension
Publié : 31 janvier

Évaluer le montant de sa pension

Le SNUipp-FSU met à la disposition des enseignantes et des enseignants des écoles un simulateur en ligne pour estimer le montant de leur pension à partir des principaux éléments aujourd’hui connus du projet de réforme des retraites.

Alors que se poursuivent les mobilisations et les discussions avec le gouvernement, le SNUipp-FSU scénarise les conséquences de la mise en place d’un système de retraite par points pour les enseignantes et les enseignants des écoles. Il propose un simulateur en ligne qui reprend les éléments principaux de la carrière afin d’estimer le montant prévisionnel de la pension. Un outil qui présente également quelques éléments clés de la réforme.

Accéder au simulateur

Précautions d’usage

Ceci est bien un simulateur et non un calculateur. En le mettant en place, le SNUipp-FSU a dû faire avec les incertitudes et le manque de précision du projet de réforme connu à ce jour. Des choix ont été opérés dans la mise en œuvre du malus (montée en charge équilibrée pour les générations 1960 à 1964), dans le non-cumul de la décote et du malus (prise en compte de la situation la plus défavorable) ou encore avec l’intégration dans la carrière « régime actuel » des trimestres validés dans d’autres régimes. Par ailleurs, et au vu du manque d’information, le bonus annoncé (travail au delà de l’âge pivot) n’a pas été intégré dans la simulation d’autant que très peu de PE sont concernés. Le SNUipp a également fait le choix de maintenir dans ce simulateur l’âge pivot, malgré les annonces du Premier ministre, mais qu’il a lui-même qualifiées de temporaires.

Selon les parcours individuels, il existera des cas où la pension pourrait être améliorée (lorsque la décote, après 2027, est supérieure au malus par exemple). Les pertes seraient moindres pour un enseignant qui bénéficierait des deux régimes que pour les situations entièrement calculées dans le nouveau régime. C’est pourquoi, pour chaque situation, une transposition totale dans un régime par points est également matérialisée afin de visualiser les pertes potentielles.

Mieux que les cas types théoriques et peu objectifs du gouvernement, ce simulateur permet une évaluation personnelle des situations. Mais il reste un simulateur et non un calculateur, car ce dernier est impossible à mettre en œuvre dans le flou qu’entretient actuellement le gouvernement.