Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Un retour obligatoire en classe le 22 juin, des questions et des éléments de (...)
Publié : 15 juin

Un retour obligatoire en classe le 22 juin, des questions et des éléments de réponse du ministre

Francette Popineau, co-secrétaire et porte-parole du SNUipp-FSU a réagi rapidement aux propos du président :

https://www.francetvinfo.fr/sante/m…

Le SNUipp-FSU national a participé ce lundi à une viso conférence avec le ministre de l’Education nationale, dont nous vous livrons ici les principaux éléments :

Le SNUipp-FSU a tout d’abord alerté le ministère sur le flou et l’écart entre les annonces d’un retour à 100% des élèves, alors que la réalité ne s’y prêtait pas. Cette nouvelle improvisation va une nouvelle fois mettre les collègues en porte à faux entre des annonces publiques et le fait qu’elles ne soient pas toujours applicables. Le risque est fort d’une poursuite du « prof bashing » et le ministre doit protéger les personnels et dire clairement les choses.

A l’occasion de cette réunion la secrétaire générale a rappelé que l’objectif est d’accueillir 90 %, ce qui justifie le maintien des 2S2C. Sur la base d’un avis du HCSP (Haut Conseil Santé Publique) qui n’a pas encore été diffusé et suite au Conseil de Défense de vendredi dernier, le MEN modifiera d’ici demain le protocole sanitaire en vue de son application le 22 juin. Il sera donc allégé.

L’analyse, très partiale, que fait le MEN du décret publié au JO de ce matin est la suivante :

• Les écoles maternelles sont soumises aux mêmes règles que les crèches. On veille à la distanciation, mais elle ne s’impose pas. Les personnels portent un masque.

• Dans les écoles élémentaires les règles de distanciation sont assouplies. Il faudra respecter une distanciation d’un mètre en latéral ou en face à face entre élèves et entre enseignants et élèves. Le ministère parle d’un resserrement des rangées. On passe d’une logique de distanciation d’élèves à une logique de distanciation de groupes. A l’extérieur (récréations, …), la distanciation est supprimée au sein d’un même groupe. Il est mis fin à l’accueil prioritaires des enfants des personnels soignants. En maternelle comme en élémentaire on revient à un nettoyage quotidien. Les jeux extérieurs ainsi que les objets, outils peuvent être partagés au sein d’un même groupe avec nettoyage en fin de journée.

• Les repas à la cantine sont possibles si les groupes ne se mélangent pas. L’organisation de kermesses est possible selon les règles usuelles (port de masques grand public et distanciation physique). Le MEN va demander un assouplissement d’ici le 22 juin afin que la distanciation d’un mètre soit une recommandation et non une règle incontournable. Les transports scolaires sont les seuls à devoir respecter la distanciation d’un mètre.

• C’est la fin du volontariat de maintien ou non des enfants à domicile.

• Concernant les personnels vulnérables, ils n’ont pas vocation à rester à domicile par principe. C’est l’avis du médecin qui sera déterminant.