Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > motion conseil des maîtres transports Amiens
Publié : 1er mars 2016

motion conseil des maîtres transports Amiens

Proposition de motion de conseil des maîtres pouvant être modifiée.

ECOLE :

MOTION DU CONSEIL DES MAITRES REUNI LE :

« Les municipalités, propriétaires des locaux, assurent la construction, la reconstruction, l’extension, les grosses réparations, l’équipement et le fonctionnement des écoles ». Aux locaux, se rajoutent la restauration scolaire, l’accueil périscolaire, les équipements numériques et les fournitures scolaires…

Les décisions récentes de la municipalité d’Amiens au sujet des transports pénalisent directement les élèves et creusent les inégalités entre écoles.

Précédemment, pour toute sortie scolaire, les100 premiers kms étaient financés par la ville d’Amiens ; à partir du 1er mars 2016, le budget transport octroyé par la ville d’Amiens pour notre école élémentaire est maintenant de 6 € par an et par élève (cars et achat de tickets Amétis).

Concrètement, cela se traduira ainsi : Exemple : un car pour la journée au château de Rambures revient à 277 €. Pour deux classes de 23 élèves utilisant ce car, il ne reste plus pour l’année qu’un 1 € pour tous ces élèves pour les sorties restantes sur Amiens et hors Amiens…

Une classe ne pourra donc effectuer qu’un voyage annuel sur une moyenne distance, il ne lui sera plus possible d’effectuer au minimum une sortie vers une autre destination et encore moins de découvrir la capitale ou le bord de mer.

Les maigres recettes de notre coopérative scolaire ne permettront pas de financer la diminution de la subvention transports de la ville, elles peinent déjà à financer les entrées vers les lieux culturels.

Dans les écoles en éducation prioritaire, quartiers sensibles et largement défavorisés, il est impossible de demander une participation financière des familles pour les sorties scolaires. Malgré les objectifs affichés dans le Contrat de Ville, la discrimination positive, permettant d’assurer davantage d’équité entre les élèves n’est plus prise en compte dans les faits.

L’ouverture culturelle et la découverte du patrimoine ont toujours été un des piliers des projets de notre école. Les sorties scolaires ne sont pas des sorties récréatives, elles permettent de donner du sens aux projets, aux apprentissages, elles permettent à chaque élève une appropriation de différents lieux culturels de notre ville et de notre département, appropriation qui en éducation prioritaire ne se fait quasiment pas dans le milieu familial

Les membres de notre conseil d’école demandent à ce que une concertation soit mise en place très rapidement afin que soit revu le financement des activités culturelles et sportives des élèves des quartiers en éducation prioritaire, garant de l’équité indispensable à leur réussite scolaire et personnelle.