SNUipp - FSU 80 http://80.snuipp.fr/ SNUipp - FSU 80 SPIP http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss fr SNUipp - FSU 80 snu80@snuipp.fr SNUipp80 Wed, 17 Jan 2018 14:16:34 +0100 1er janvier 1970 01:00:00 href="http://80.snuipp.fr/IMG/siteon0.png?1422788743" SNUipp - FSU 80 http://80.snuipp.fr SNUipp - FSU 80 Audience IA : des réponses à nos questions. http://80.snuipp.fr/spip.php?article2714 <p>Début d'année oblige, nous avons échangé des vœux de bonne entente, de relations cordiales, dans la perspective d'œuvrer vers la réussite de tous les élèves.</p> <p>L'IA s'est d'ailleurs excusé de son retard dans la réponse à nos questions qui, pour les premières, dataient du 28 novembre.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU a été très surpris de cette attente un peu longue d'autant que nos partenaires des autres organisations syndicales avaient eu des retours à leurs interrogations plus tôt que nous. Nous avons rappelé à l'IA notre représentativité au sein des instances de ce département. Le SNUipp-FSU est le syndicat majoritaire de ce département. </div> <p>Nous sommes donc revenus succinctement sur les premières questions, les réponses données amenant à d'autres interrogations. <a href="http://80.snuipp.fr/spip.php?article2706" class=''>(Voir ici les premières réponses de l'IA par courrier)</a> <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">ONDE :</strong> <strong>le SNUipp-FSU a demandé</strong> à ce que les directeurs puissent avoir régulièrement, lors des réunions de rentrée ou des animations spécifiques direction, <strong>des informations sur les nouveautés de cet outil</strong>. L'IA reconnait que cet outil de gestion des écoles est amené à évoluer très souvent, et il reconnait l'importance de notre demande. Il va s'employer à en parler aux IEN de circo. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip"> les 4 jours de décharges</strong> de direction pour les écoles à moins de 4 classes sont en effet réglementaires, a reconnu l'IA. Mais même avec la programmation de ces journées, l'an dernier, cela n'a pas été possible du fait du manque de remplaçants et des arrêts maladie. <strong>Le SNUipp-FSU a demandé que cela soit mieux respecté cette année</strong>. La situation des écoles qui ont eu un poste provisoire à la rentrée (CP à 12) et donc un changement de catégorie de décharge de direction ne l'ont pas eu l'an dernier, car les dispositifs de CP dédoublés n'étaient pas considérés comme une nouvelle classe. Ce ne sera plus le cas à la rentrée prochaine. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les stages de formation continue</strong> sur des temps hors élèves doivent être récupérés par les collègues. Or Mme Maire a précisé que l'organisation de la semaine scolaire est toujours sur 4 jours et demi, que les stages ont donc la possibilité d'être sur le temps hors élèves. Si des IEN ont réussi à rendre du temps aux collègues, c'est peu équitable si tous n'ont pas ce droit. <strong>L'IA va faire en sorte que chacun puisse demander le rattrapage si besoin et possibilité de remplacement. </strong> <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip"> CAPD tardive sur le PPCR :</strong> <strong>les changements d'échelon (autre que 6ème et 8ème échelon) seront actifs sur la fiche de paye de février </strong> avec un effet rétroactif. Pour les collègues pouvant bénéficier d'un avancement d'échelon au 6ème et 8ème, cela sera examiné en février et sur les fiches de paye de mars. Le SNUipp-FSU s'était étonné que les départements de l'académie avaient réuni la CAPD en décembre, mais tous les collègues de l'académie auront tous leur changement en février ou mars selon les cas. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">la prime d'entrée dans le métier :</strong> en effet elle a été versée en retard, les services de l'Oise sont en train de vérifier si tous les collègues concernés ont bien reçu cette première partie. La seconde partie sera bien versée en février comme cela était prévu.</p> <p>Nous avons ensuite abordé <strong class="caractencadre-spip spip">les préoccupations des collègues maîtres formateurs, conseillers pédagogiques, directeurs d'école d'application…</strong> que nous avions rencontré dans leurs écoles. Notre préoccupation première est bien le désintérêt des collègues de s'investir sur ce type de poste. La réalité est que ce métier différent n'est pas attractif, notamment pour les CPC qui ne touchent pas l'ISAE, qui perdent la prime d'éducation prioritaire…</p> <p>Pour palier aux postes non pourvus de maîtres formateurs,<strong> l'IA envisage de créer des postes là où se trouvent des maîtres formateurs hors Amiens.</strong> C'est ce qu'il appelle les maîtres formateurs "dormants" qu'il envisage de "réveiller". Il va demander au Ministère <strong>de délabelliser deux écoles d'application dont les directeurs partent en retraite</strong> et où aucun PEMF ne travaille. Cela sera acté en CTSD ou CDEN. Pour les CPC, il envisage de valoriser financièrement les temps d'action de formation de ces collègues car il est bien conscient de ce manque d'attractivité.</p> <p>D'autres sujets avaient besoin d'explication : <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les courriers envoyés aux collègues lorsqu'ils sont en retard d'envoi de leur arrêt maladie</strong>. Le SNUipp-FSU n'a pas compris les termes peu bienveillants employés dans ces courriers de rappel. L'IA, appuyé par le secrétaire général, a expliqué que <strong>ce phénomène s'amplife </strong> et qu'il fallait que les collègues comprennent la nécessité d'être soucieux de l'utilité de cet envoi dans un délai correct. Mme Maire a ajouté que deux rappels pouvaient conduire à un retrait de salaire. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">sur les trop perçus de l'administration</strong> qui sont ponctionnés sans en avertir au préalable les collègues concernés, l'IA reconnait une maladresse des services de l'Oise, il a demandé que cela ne se reproduise plus. Le SNUipp-FSU a rappelé que les fiches de paye arrivent avec un retard de 2 mois environ et que les collègues ne peuvent pas toujours comprendre les raisons de ce prélèvement. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">des formations hors éducation nationale</strong> ont été faites par quelques écoles sur la base d'un projet innovant (informatique, lien avec les partenaires…). Ces collègues ont demandé que cette formation puisse être défalquée des 18h d'animations pédagogiques. Bien qu'il en comprenne l'intérêt, l'IA ne souhaite pas accepter cette requête, même si cela avait pu être possible les années précédentes par certains IEN. Il a expliqué que le Ministère souhaitait que la formation continue soit axée sur les bases (lecture et maths). Il faut chercher avec l'IEN qu'il intègre des formations innovantes avec ces sujets obligatoires.</p> <p><strong>Enfin, il a annoncé qu'il irait à la rencontre des directeurs de tout le département par le biais de réunions bi-circonscriptions bientôt. </strong></p> Tue, 16 Jan 2018 14:26:45 +0100 Maryse Lecat <p>Début d'année oblige, nous avons échangé des vœux de bonne entente, de relations cordiales, dans la perspective d'œuvrer vers la réussite de tous les élèves.</p> <p>L'IA s'est d'ailleurs excusé de son retard dans la réponse à nos questions qui, pour les premières, dataient du 28 novembre.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU a été très surpris de cette attente un peu longue d'autant que nos partenaires des autres organisations syndicales avaient eu des retours à leurs interrogations plus tôt que nous. Nous avons rappelé à l'IA notre représentativité au sein des instances de ce département. Le SNUipp-FSU est le syndicat majoritaire de ce département. </div> <p>Nous sommes donc revenus succinctement sur les premières questions, les réponses données amenant à d'autres interrogations. <a href="http://80.snuipp.fr/spip.php?article2706" class=''>(Voir ici les premières réponses de l'IA par courrier)</a> <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">ONDE :</strong> <strong>le SNUipp-FSU a demandé</strong> à ce que les directeurs puissent avoir régulièrement, lors des réunions de rentrée ou des animations spécifiques direction, <strong>des informations sur les nouveautés de cet outil</strong>. L'IA reconnait que cet outil de gestion des écoles est amené à évoluer très souvent, et il reconnait l'importance de notre demande. Il va s'employer à en parler aux IEN de circo. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip"> les 4 jours de décharges</strong> de direction pour les écoles à moins de 4 classes sont en effet réglementaires, a reconnu l'IA. Mais même avec la programmation de ces journées, l'an dernier, cela n'a pas été possible du fait du manque de remplaçants et des arrêts maladie. <strong>Le SNUipp-FSU a demandé que cela soit mieux respecté cette année</strong>. La situation des écoles qui ont eu un poste provisoire à la rentrée (CP à 12) et donc un changement de catégorie de décharge de direction ne l'ont pas eu l'an dernier, car les dispositifs de CP dédoublés n'étaient pas considérés comme une nouvelle classe. Ce ne sera plus le cas à la rentrée prochaine. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les stages de formation continue</strong> sur des temps hors élèves doivent être récupérés par les collègues. Or Mme Maire a précisé que l'organisation de la semaine scolaire est toujours sur 4 jours et demi, que les stages ont donc la possibilité d'être sur le temps hors élèves. Si des IEN ont réussi à rendre du temps aux collègues, c'est peu équitable si tous n'ont pas ce droit. <strong>L'IA va faire en sorte que chacun puisse demander le rattrapage si besoin et possibilité de remplacement. </strong> <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip"> CAPD tardive sur le PPCR :</strong> <strong>les changements d'échelon (autre que 6ème et 8ème échelon) seront actifs sur la fiche de paye de février </strong> avec un effet rétroactif. Pour les collègues pouvant bénéficier d'un avancement d'échelon au 6ème et 8ème, cela sera examiné en février et sur les fiches de paye de mars. Le SNUipp-FSU s'était étonné que les départements de l'académie avaient réuni la CAPD en décembre, mais tous les collègues de l'académie auront tous leur changement en février ou mars selon les cas. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">la prime d'entrée dans le métier :</strong> en effet elle a été versée en retard, les services de l'Oise sont en train de vérifier si tous les collègues concernés ont bien reçu cette première partie. La seconde partie sera bien versée en février comme cela était prévu.</p> <p>Nous avons ensuite abordé <strong class="caractencadre-spip spip">les préoccupations des collègues maîtres formateurs, conseillers pédagogiques, directeurs d'école d'application…</strong> que nous avions rencontré dans leurs écoles. Notre préoccupation première est bien le désintérêt des collègues de s'investir sur ce type de poste. La réalité est que ce métier différent n'est pas attractif, notamment pour les CPC qui ne touchent pas l'ISAE, qui perdent la prime d'éducation prioritaire…</p> <p>Pour palier aux postes non pourvus de maîtres formateurs,<strong> l'IA envisage de créer des postes là où se trouvent des maîtres formateurs hors Amiens.</strong> C'est ce qu'il appelle les maîtres formateurs "dormants" qu'il envisage de "réveiller". Il va demander au Ministère <strong>de délabelliser deux écoles d'application dont les directeurs partent en retraite</strong> et où aucun PEMF ne travaille. Cela sera acté en CTSD ou CDEN. Pour les CPC, il envisage de valoriser financièrement les temps d'action de formation de ces collègues car il est bien conscient de ce manque d'attractivité.</p> <p>D'autres sujets avaient besoin d'explication : <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les courriers envoyés aux collègues lorsqu'ils sont en retard d'envoi de leur arrêt maladie</strong>. Le SNUipp-FSU n'a pas compris les termes peu bienveillants employés dans ces courriers de rappel. L'IA, appuyé par le secrétaire général, a expliqué que <strong>ce phénomène s'amplife </strong> et qu'il fallait que les collègues comprennent la nécessité d'être soucieux de l'utilité de cet envoi dans un délai correct. Mme Maire a ajouté que deux rappels pouvaient conduire à un retrait de salaire. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">sur les trop perçus de l'administration</strong> qui sont ponctionnés sans en avertir au préalable les collègues concernés, l'IA reconnait une maladresse des services de l'Oise, il a demandé que cela ne se reproduise plus. Le SNUipp-FSU a rappelé que les fiches de paye arrivent avec un retard de 2 mois environ et que les collègues ne peuvent pas toujours comprendre les raisons de ce prélèvement. <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">des formations hors éducation nationale</strong> ont été faites par quelques écoles sur la base d'un projet innovant (informatique, lien avec les partenaires…). Ces collègues ont demandé que cette formation puisse être défalquée des 18h d'animations pédagogiques. Bien qu'il en comprenne l'intérêt, l'IA ne souhaite pas accepter cette requête, même si cela avait pu être possible les années précédentes par certains IEN. Il a expliqué que le Ministère souhaitait que la formation continue soit axée sur les bases (lecture et maths). Il faut chercher avec l'IEN qu'il intègre des formations innovantes avec ces sujets obligatoires.</p> <p><strong>Enfin, il a annoncé qu'il irait à la rencontre des directeurs de tout le département par le biais de réunions bi-circonscriptions bientôt. </strong></p> Carte scolaire 2018 : +15 postes pour la Somme http://80.snuipp.fr/spip.php?article2710 <p><strong>15 postes</strong>, c'est ce que va se voir attribuer le département de la Somme, suite au Comité Technique Académique prévu le vendredi 19 janvier.</p> <p><a href="http://80.snuipp.fr/spip.php?article2672" class=''><strong>Notre première analyse</strong></a> prévoyait une dotation bien plus conséquente : <strong class="caractencadre-spip spip">75 postes sont nécessaires</strong> pour que l'éducation nationale dans le département de la Somme soit au niveau espéré par tous les collègues.</p> <p><strong>15 postes</strong> pour créer les CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire,</p> <p><strong>15 postes </strong> pour créer de nouvelles classes de moins de trois ans,</p> <p><strong>15 postes</strong> pour que les classes à plusieurs niveaux soient moins chargées,</p> <p><strong>15 postes</strong> pour que les élèves d'ULIS soient intégrés dans de bonnes conditions…</p> <p><strong>15 postes</strong> pour aider les 49 écoles qui ont plus de 25 élèves par classe,</p> <p><strong>15 postes </strong> pour des RASED complets, efficaces pour la réussite de tous les élèves,</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">Comment le Ministère peut-il justifier que "la priorité nationale c'est l'école" dans ces conditions ?</strong></p> <p>Les premiers bruits courent sur la possibilité de l'IA de diminuer les décharges de direction en éducation prioritaire, de fermer une classe dans toutes les écoles ayant des effectifs en dessous de 20 élèves par classe, de limiter l'arrivée des élèves de moins de trois ans…</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU invite les collègues qui ont eu des échos de leur inspecteur à nous en faire part rapidement afin de préparer une défense adéquate. </div> Mon, 15 Jan 2018 15:40:21 +0100 Maryse Lecat <p><strong>15 postes</strong>, c'est ce que va se voir attribuer le département de la Somme, suite au Comité Technique Académique prévu le vendredi 19 janvier.</p> <p><a href="http://80.snuipp.fr/spip.php?article2672" class=''><strong>Notre première analyse</strong></a> prévoyait une dotation bien plus conséquente : <strong class="caractencadre-spip spip">75 postes sont nécessaires</strong> pour que l'éducation nationale dans le département de la Somme soit au niveau espéré par tous les collègues.</p> <p><strong>15 postes</strong> pour créer les CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire,</p> <p><strong>15 postes </strong> pour créer de nouvelles classes de moins de trois ans,</p> <p><strong>15 postes</strong> pour que les classes à plusieurs niveaux soient moins chargées,</p> <p><strong>15 postes</strong> pour que les élèves d'ULIS soient intégrés dans de bonnes conditions…</p> <p><strong>15 postes</strong> pour aider les 49 écoles qui ont plus de 25 élèves par classe,</p> <p><strong>15 postes </strong> pour des RASED complets, efficaces pour la réussite de tous les élèves,</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">Comment le Ministère peut-il justifier que "la priorité nationale c'est l'école" dans ces conditions ?</strong></p> <p>Les premiers bruits courent sur la possibilité de l'IA de diminuer les décharges de direction en éducation prioritaire, de fermer une classe dans toutes les écoles ayant des effectifs en dessous de 20 élèves par classe, de limiter l'arrivée des élèves de moins de trois ans…</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU invite les collègues qui ont eu des échos de leur inspecteur à nous en faire part rapidement afin de préparer une défense adéquate. </div> IA : quelques réponses suite à nos courriers de novembre et décembre. http://80.snuipp.fr/spip.php?article2706 <p>Suite à nos <a href="http://80.snuipp.fr/spip.php?article2682" class=''>deux courriers de novembre et décembre 2017</a>, voici déjà quelques réponses de l'IA :</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip"> l'avenant au projet d'école</strong> : Le SNUipp-FSU regrette la redondance du travail entre le bilan fait en novembre et l'écriture du nouveau projet.</p> <p>L'IA répond que<strong class="caractencadre2-spip spip"><i> "le projet d'école devra être rédigé avant la fin de la présente année scolaire"</i></strong>.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">Onde :</strong> Le SNUipp-FSU considère que le changement d'écriture des noms, prénoms, adresses de toutes les personnes nécessite un travail long et fastidieux.</p> <p>L'IA a allongé le temps de saisie de <strong class="caractencadre2-spip spip">mise en conformité des données sur ONDE jusqu'au 31 janvier</strong>.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les décharges de directeurs en REP</strong> sont inégales. Le SNUipp-FSU a demandé depuis plusieurs années que toutes les écoles aient des décharges équivalentes (plus de temps en éducation prioritaire que la réglementation nationale) avec une harmonisation du temps de décharge.</p> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">L'IA s'engage à ce que cette réflexion soit menée en CTSD, nous craignons qu'il procède à cette harmonisation à la baisse.</strong></p> <p>Pour ce qui concerne les écoles à moins de 4 classes, toutes les écoles ont eu 3 jours et seulement 19 écoles ont obtenu la 4ème journée de décharge. Cela est inéquitable. Le SNUipp-FSU demandera que toutes les journées soient programmées dès le début de l'année.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les stages de formation sur le temps libre</strong> : des collègues ont été convoqués à des stages un mercredi matin alors que leur école fonctionne sur le rythme de 4 jours hebdomadaires. D'autres ont eu une formation un mercredi après-midi sur leur temps personnel. Le SNUipp-FSU a demandé que chaque collègue puisse récupérer ce temps de formation sur le temps élève.</p> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">L'IA considère que l'inscription volontaire à une formation relève du choix du collègue. Pour les stages à public désigné, l'IA veillera à ce que du temps soit redonné aux collègues qui en feront la demande écrite.</strong></p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">le reclassement des collègues et le PPCR :</strong> en dehors des collègues confrontés aux avancements de carrière au 6ème et 8ème échelon, tous les autres collègues auraient du avoir dès septembre le changement d'échelon lorsqu'ils en étaient bénéficiaires.</p> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">L'IA a programmé la CAPD sur ce point en février,</strong> car le barème des promotions n'est pas validé. Nous venons de recevoir la liste des reclassements PPCR au rythme identique, seuls les échelons 6 et 8 seront examinés en février.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les compétences scolaires des communautés de communes ou d'agglomération.</strong>. Le SNUipp-FSU a interpelé l'IA pour connaitre sa possible intervention dans le cadre du transfert des compétences scolaires aux communautés de communes ou aux communautés d'agglomération. En effet, de nombreux collègues directeurs et directrices pointent un manque de communication de ces structures pour répondre aux problèmes des écoles, ainsi parfois qu'un manque de réactivité (pas de délais d'interventions communiqués, pas de réponses aux courriels envoyés, baisse des investissements faits dans les écoles, tant au niveau du budget achats que pour celui des transports, maires et responsables des communautés de communes se renvoyant parfois le problème.</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">L'IA reconnait qu'il faut un temps d'adaptation nécessaire pour permettre à chaque communauté de communes ou d'agglomération pour définir les modalités de fonctionnement.</strong></p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">le versement de la prime d'entrée dans le métier.</strong> La première partie de la prime d'entrée dans le métier devait être versée sur le salaire de novembre. Cela n'a pas été le cas et cette première partie est arrivée en décembre. Cela n'aura pas d'incidence sur la seconde partie qui sera versée en février, nous affirme l'IA. Mais pour autant, les collègues auraient du être prévenus, ce qui n'a pas été le cas.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Durant l'audience de ce lundi 15 janvier, nous aurons à coeur de redire les priorités des collègues, de demander les raisons d'un tel délai entre nos lettres (27/11 et 19/12) et les réponses obtenues (11/01). </div> Mon, 15 Jan 2018 15:12:49 +0100 Maryse Lecat <p>Suite à nos <a href="http://80.snuipp.fr/spip.php?article2682" class=''>deux courriers de novembre et décembre 2017</a>, voici déjà quelques réponses de l'IA :</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip"> l'avenant au projet d'école</strong> : Le SNUipp-FSU regrette la redondance du travail entre le bilan fait en novembre et l'écriture du nouveau projet.</p> <p>L'IA répond que<strong class="caractencadre2-spip spip"><i> "le projet d'école devra être rédigé avant la fin de la présente année scolaire"</i></strong>.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">Onde :</strong> Le SNUipp-FSU considère que le changement d'écriture des noms, prénoms, adresses de toutes les personnes nécessite un travail long et fastidieux.</p> <p>L'IA a allongé le temps de saisie de <strong class="caractencadre2-spip spip">mise en conformité des données sur ONDE jusqu'au 31 janvier</strong>.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les décharges de directeurs en REP</strong> sont inégales. Le SNUipp-FSU a demandé depuis plusieurs années que toutes les écoles aient des décharges équivalentes (plus de temps en éducation prioritaire que la réglementation nationale) avec une harmonisation du temps de décharge.</p> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">L'IA s'engage à ce que cette réflexion soit menée en CTSD, nous craignons qu'il procède à cette harmonisation à la baisse.</strong></p> <p>Pour ce qui concerne les écoles à moins de 4 classes, toutes les écoles ont eu 3 jours et seulement 19 écoles ont obtenu la 4ème journée de décharge. Cela est inéquitable. Le SNUipp-FSU demandera que toutes les journées soient programmées dès le début de l'année.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les stages de formation sur le temps libre</strong> : des collègues ont été convoqués à des stages un mercredi matin alors que leur école fonctionne sur le rythme de 4 jours hebdomadaires. D'autres ont eu une formation un mercredi après-midi sur leur temps personnel. Le SNUipp-FSU a demandé que chaque collègue puisse récupérer ce temps de formation sur le temps élève.</p> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">L'IA considère que l'inscription volontaire à une formation relève du choix du collègue. Pour les stages à public désigné, l'IA veillera à ce que du temps soit redonné aux collègues qui en feront la demande écrite.</strong></p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">le reclassement des collègues et le PPCR :</strong> en dehors des collègues confrontés aux avancements de carrière au 6ème et 8ème échelon, tous les autres collègues auraient du avoir dès septembre le changement d'échelon lorsqu'ils en étaient bénéficiaires.</p> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">L'IA a programmé la CAPD sur ce point en février,</strong> car le barème des promotions n'est pas validé. Nous venons de recevoir la liste des reclassements PPCR au rythme identique, seuls les échelons 6 et 8 seront examinés en février.</p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">les compétences scolaires des communautés de communes ou d'agglomération.</strong>. Le SNUipp-FSU a interpelé l'IA pour connaitre sa possible intervention dans le cadre du transfert des compétences scolaires aux communautés de communes ou aux communautés d'agglomération. En effet, de nombreux collègues directeurs et directrices pointent un manque de communication de ces structures pour répondre aux problèmes des écoles, ainsi parfois qu'un manque de réactivité (pas de délais d'interventions communiqués, pas de réponses aux courriels envoyés, baisse des investissements faits dans les écoles, tant au niveau du budget achats que pour celui des transports, maires et responsables des communautés de communes se renvoyant parfois le problème.</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">L'IA reconnait qu'il faut un temps d'adaptation nécessaire pour permettre à chaque communauté de communes ou d'agglomération pour définir les modalités de fonctionnement.</strong></p> <p><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <strong class="caractencadre-spip spip">le versement de la prime d'entrée dans le métier.</strong> La première partie de la prime d'entrée dans le métier devait être versée sur le salaire de novembre. Cela n'a pas été le cas et cette première partie est arrivée en décembre. Cela n'aura pas d'incidence sur la seconde partie qui sera versée en février, nous affirme l'IA. Mais pour autant, les collègues auraient du être prévenus, ce qui n'a pas été le cas.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Durant l'audience de ce lundi 15 janvier, nous aurons à coeur de redire les priorités des collègues, de demander les raisons d'un tel délai entre nos lettres (27/11 et 19/12) et les réponses obtenues (11/01). </div> Le ministre ouvre le dossier de la maternelle. http://80.snuipp.fr/spip.php?article2702 <p>On l'avait perçu au gré de multiples interventions dans les médias, Jean-Michel Blanquer a des idées bien précises sur la pédagogie à mettre en œuvre à l'école maternelle, qui doit pour lui être le lieu d'un apprentissage systématique et précoce du langage et du vocabulaire. A la faveur d'un entretien dans Ouest-France, il vient d'annoncer l'organisation en<strong> mars prochain d' « Assises de la maternelle » </strong> et la création d'une mission confiée à Boris Cyrulnik avec pour objectif de faire de la maternelle "l'école de l'épanouissement et du langage".</p> <p>Un coin enfoncé dans les programmes de 2016 ?</p> <p>Pas question de remettre en cause la bienveillance de Boris Cyrulnik ni ses compétences concernant le développement affectif du jeune enfant mais il est loin d'être un spécialiste des apprentissages et sa nomination sonne à nouveau comme un désaveu pour les chercheurs en sciences de l'éducation . La focale portée sur la qualité et les conditions de l'accueil des élèves avec le travail sur le cadre de vie, le rôle des Atsem laisse de côté la question des apprentissages et du rôle fondamental des enseignants de cette "école première". Avec le risque de revenir au concept de jardins d'enfants pour les plus jeunes.</p> <p> S'agit-il de réactiver des pratiques qui sont loin d'avoir fait leurs preuves dans le passé comme le programme Parler expérimente par Michel Zorman à Grenoble entre 2005 et 2008 ? S'agit-il de remettre en cause des nouveaux programmes mis en œuvre en 2016 accueillis favorablement par les enseignantes et enseignants de maternelle et qu'ils peinent parfois à mettre en place faute de l'accompagnement nécessaire ?</p> <div class="texteencadre-spip spip">Loin des revirements permanents et des injonctions sans cesse renouvelées, c'est bien de sérénité, de temps long et d'une formation à la hauteur des enjeux dont on besoin les enseignants pour mieux faire réussir tous leurs élèves. </div> Sun, 14 Jan 2018 20:48:46 +0100 Florence Drivet <p>On l'avait perçu au gré de multiples interventions dans les médias, Jean-Michel Blanquer a des idées bien précises sur la pédagogie à mettre en œuvre à l'école maternelle, qui doit pour lui être le lieu d'un apprentissage systématique et précoce du langage et du vocabulaire. A la faveur d'un entretien dans Ouest-France, il vient d'annoncer l'organisation en<strong> mars prochain d' « Assises de la maternelle » </strong> et la création d'une mission confiée à Boris Cyrulnik avec pour objectif de faire de la maternelle "l'école de l'épanouissement et du langage".</p> <p>Un coin enfoncé dans les programmes de 2016 ?</p> <p>Pas question de remettre en cause la bienveillance de Boris Cyrulnik ni ses compétences concernant le développement affectif du jeune enfant mais il est loin d'être un spécialiste des apprentissages et sa nomination sonne à nouveau comme un désaveu pour les chercheurs en sciences de l'éducation . La focale portée sur la qualité et les conditions de l'accueil des élèves avec le travail sur le cadre de vie, le rôle des Atsem laisse de côté la question des apprentissages et du rôle fondamental des enseignants de cette "école première". Avec le risque de revenir au concept de jardins d'enfants pour les plus jeunes.</p> <p> S'agit-il de réactiver des pratiques qui sont loin d'avoir fait leurs preuves dans le passé comme le programme Parler expérimente par Michel Zorman à Grenoble entre 2005 et 2008 ? S'agit-il de remettre en cause des nouveaux programmes mis en œuvre en 2016 accueillis favorablement par les enseignantes et enseignants de maternelle et qu'ils peinent parfois à mettre en place faute de l'accompagnement nécessaire ?</p> <div class="texteencadre-spip spip">Loin des revirements permanents et des injonctions sans cesse renouvelées, c'est bien de sérénité, de temps long et d'une formation à la hauteur des enjeux dont on besoin les enseignants pour mieux faire réussir tous leurs élèves. </div> Jour de carence : c'est reparti ! http://80.snuipp.fr/spip.php?article2694 <p>L'article 115 de la loi de finance 2018 instaure, à nouveau,<strong> un jour de carence </strong> pour les agents publics civils (fonctionnaires et contractuels) et les militaires. Il est retenu en cas de congé de maladie quelque soit la durée et peut être réitéré si <strong>la reprise du travail entre deux congés de maladie accordés au titre de la même cause a excédé 48 heures</strong>.</p> <p>Mise en application à compter du 1er janvier 2018.</p> <p><strong>Il n'y a pas de jour de carence en cas de </strong> : <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congé pour invalidité temporaire imputable au service ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congés pour accident de service ou accident du travail et maladie professionnelle ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congé de longue maladie ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congé de longue durée et congé de grave maladie ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congés de maladie accordés postérieurement à un premier congé de maladie au titre d'une même affection de longue durée, pour une période de trois ans à compter de ce premier congé de maladie.</p> <p>Ce texte ne s'applique qu'aux « congés maladie ». Ainsi le congé maternité n'est pas concerné, pas plus que les jours « enfants malade ».</p> <p>Une circulaire Fonction publique concernant le jour de carence et portant application de l'article 115 de la loi de finance 2018 devrait être bientôt publiée.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp, avec la FSU, s'oppose à cette réinstauration d'un jour de carence pour les fonctionnaires et continuera à dénoncer avec force cette mesure inefficace et injuste ! Les fonctionnaires ne sont pas et ne doivent pas être des variables d'ajustement budgétaire !</div> <p> Communiqué FSU</p> <p><strong>Rétablissement d'un jour de carence dans la fonction publique : inefficace et injuste ! </strong></p> <p>Depuis le 1er janvier, la journée de carence est rétablie dans la fonction publique et une circulaire présentée aujourd'hui aux organisations syndicales va être publiée.</p> <p>La première journée d'un congé de maladie, sous prétexte de réduire « l'absentéisme », et par souci d'une soi-disant équité avec le secteur privé, ne sera plus rémunérée.</p> <p>Faut-il rappeler que le jour de carence avait été mis en place en janvier 2012 à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, puis supprimé en 2014 sur la demande pressente de la FSU avec l'ensemble des organisations syndicales.</p> <p>Les différentes enquêtes menées font le constat que la journée de carence a pour effet de réduire le nombre d'arrêts maladie de courte durée, mais que la santé des personnels se dégradant, ces arrêts sont alors plus longs. Le jour de carence produit donc l'effet inverse de l'objectif poursuivi en terme de réduction de l'absentéisme !</p> <p>Cette décision est injuste pour les agents publics. Deux tiers des salarié-e-s du secteur privé ne subissent pas de perte de salaires du fait de conventions collectives qui versent une indemnisation pour ces journées. Or, dans la Fonction publique, la perte financière pour les agents sera bien réelle !</p> <p>Il est inacceptable, pour tout-e salarié-e, de subir une baisse de salaire parce que l'on est malade ! C'est une double peine intolérable.</p> <p>En revanche il est urgent d'améliorer les conditions de travail et de « management » qui peuvent contribuer à une meilleure santé au travail. Nombre d'études démontrent que là où la reconnaissance du travail effectué existe, la qualité du travail s'améliore, le bien-être des salariés aussi. Par ailleurs, il est urgent aussi de mettre en place une véritable médecine du travail pour les agents.</p> <p>Cette mesure va donc amputer le pouvoir d'achat des fonctionnaires pour 2018 et les années à venir : elle s'ajoute au gel du point d'indice, à la compensation non intégrale de l'augmentation de la CSG, au report des mesures de revalorisation de PPCR. La FSU reste opposée à ces mesures et demande le retrait de la journée de carence.</p> <p>Elle demande la réalisation d'une étude d'impact sur le coût de gestion engendré par la mise en œuvre de la journée de carence.</p> <p>Elle poursuivra, avec les agents, toutes les interventions et actions nécessaires pour obtenir des mesures justes pour les agents et utiles au bon fonctionnement des services publics.</p> <p>Les Lilas, le 16 janvier 2018</p> Wed, 10 Jan 2018 15:54:38 +0100 Haydée Leblanc <p>L'article 115 de la loi de finance 2018 instaure, à nouveau,<strong> un jour de carence </strong> pour les agents publics civils (fonctionnaires et contractuels) et les militaires. Il est retenu en cas de congé de maladie quelque soit la durée et peut être réitéré si <strong>la reprise du travail entre deux congés de maladie accordés au titre de la même cause a excédé 48 heures</strong>.</p> <p>Mise en application à compter du 1er janvier 2018.</p> <p><strong>Il n'y a pas de jour de carence en cas de </strong> : <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congé pour invalidité temporaire imputable au service ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congés pour accident de service ou accident du travail et maladie professionnelle ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congé de longue maladie ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congé de longue durée et congé de grave maladie ; <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> congés de maladie accordés postérieurement à un premier congé de maladie au titre d'une même affection de longue durée, pour une période de trois ans à compter de ce premier congé de maladie.</p> <p>Ce texte ne s'applique qu'aux « congés maladie ». Ainsi le congé maternité n'est pas concerné, pas plus que les jours « enfants malade ».</p> <p>Une circulaire Fonction publique concernant le jour de carence et portant application de l'article 115 de la loi de finance 2018 devrait être bientôt publiée.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp, avec la FSU, s'oppose à cette réinstauration d'un jour de carence pour les fonctionnaires et continuera à dénoncer avec force cette mesure inefficace et injuste ! Les fonctionnaires ne sont pas et ne doivent pas être des variables d'ajustement budgétaire !</div> <p> Communiqué FSU</p> <p><strong>Rétablissement d'un jour de carence dans la fonction publique : inefficace et injuste ! </strong></p> <p>Depuis le 1er janvier, la journée de carence est rétablie dans la fonction publique et une circulaire présentée aujourd'hui aux organisations syndicales va être publiée.</p> <p>La première journée d'un congé de maladie, sous prétexte de réduire « l'absentéisme », et par souci d'une soi-disant équité avec le secteur privé, ne sera plus rémunérée.</p> <p>Faut-il rappeler que le jour de carence avait été mis en place en janvier 2012 à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, puis supprimé en 2014 sur la demande pressente de la FSU avec l'ensemble des organisations syndicales.</p> <p>Les différentes enquêtes menées font le constat que la journée de carence a pour effet de réduire le nombre d'arrêts maladie de courte durée, mais que la santé des personnels se dégradant, ces arrêts sont alors plus longs. Le jour de carence produit donc l'effet inverse de l'objectif poursuivi en terme de réduction de l'absentéisme !</p> <p>Cette décision est injuste pour les agents publics. Deux tiers des salarié-e-s du secteur privé ne subissent pas de perte de salaires du fait de conventions collectives qui versent une indemnisation pour ces journées. Or, dans la Fonction publique, la perte financière pour les agents sera bien réelle !</p> <p>Il est inacceptable, pour tout-e salarié-e, de subir une baisse de salaire parce que l'on est malade ! C'est une double peine intolérable.</p> <p>En revanche il est urgent d'améliorer les conditions de travail et de « management » qui peuvent contribuer à une meilleure santé au travail. Nombre d'études démontrent que là où la reconnaissance du travail effectué existe, la qualité du travail s'améliore, le bien-être des salariés aussi. Par ailleurs, il est urgent aussi de mettre en place une véritable médecine du travail pour les agents.</p> <p>Cette mesure va donc amputer le pouvoir d'achat des fonctionnaires pour 2018 et les années à venir : elle s'ajoute au gel du point d'indice, à la compensation non intégrale de l'augmentation de la CSG, au report des mesures de revalorisation de PPCR. La FSU reste opposée à ces mesures et demande le retrait de la journée de carence.</p> <p>Elle demande la réalisation d'une étude d'impact sur le coût de gestion engendré par la mise en œuvre de la journée de carence.</p> <p>Elle poursuivra, avec les agents, toutes les interventions et actions nécessaires pour obtenir des mesures justes pour les agents et utiles au bon fonctionnement des services publics.</p> <p>Les Lilas, le 16 janvier 2018</p> Revue de presse départementale décembre 2017-janvier 2018. http://80.snuipp.fr/spip.php?article2690 <p>Sélections d'articles de journaux de notre département portant sur l'actualité de l'école, les sujets abordés :</p> <ul class="spip"><li> la crise de recrutement de professeurs des écoles</li><li> les CP dédoublés</li><li> le retour à la semaine de 4 jours</li><li> la carte scolaire.</li></ul> <dl class='spip_document_3436 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/SCAN-297.pdf" title='PDF - 1.2 Mo' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 1.2 Mo' /></a></dt> </dl> <dl class='spip_document_3438 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/SCAN-298.pdf" title='PDF - 1.9 Mo' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 1.9 Mo' /></a></dt> </dl> <dl class='spip_document_3440 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/SCAN-299.pdf" title='PDF - 579.9 ko' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 579.9 ko' /></a></dt> </dl> Tue, 09 Jan 2018 11:50:03 +0100 Jonathan MOLINA <p>Sélections d'articles de journaux de notre département portant sur l'actualité de l'école, les sujets abordés :</p> <ul class="spip"><li> la crise de recrutement de professeurs des écoles</li><li> les CP dédoublés</li><li> le retour à la semaine de 4 jours</li><li> la carte scolaire.</li></ul> <dl class='spip_document_3436 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/SCAN-297.pdf" title='PDF - 1.2 Mo' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 1.2 Mo' /></a></dt> </dl> <dl class='spip_document_3438 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/SCAN-298.pdf" title='PDF - 1.9 Mo' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 1.9 Mo' /></a></dt> </dl> <dl class='spip_document_3440 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/SCAN-299.pdf" title='PDF - 579.9 ko' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 579.9 ko' /></a></dt> </dl> Le SNUipp-FSU 80 vous présente ses meilleurs voeux ! http://80.snuipp.fr/spip.php?article2686 <p><strong>"L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde."</strong> Nelson Mandela</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU 80, fort de cette certitude, vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2018.</div> <p>2018 bonnes raisons d'agir ensemble pour transformer l'école et faire réussir tous nos élèves,</p> <p>2018 bonnes raisons de réfléchir collectivement pour oeuvrer à une société plus fraternelle,</p> <p><i>alors en 2018, c'est décidé, je me syndique !</i></p> Mon, 08 Jan 2018 14:07:11 +0100 Haydée Leblanc <p><strong>"L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde."</strong> Nelson Mandela</p> <div class="texteencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU 80, fort de cette certitude, vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2018.</div> <p>2018 bonnes raisons d'agir ensemble pour transformer l'école et faire réussir tous nos élèves,</p> <p>2018 bonnes raisons de réfléchir collectivement pour oeuvrer à une société plus fraternelle,</p> <p><i>alors en 2018, c'est décidé, je me syndique !</i></p> Questions posées au DASEN http://80.snuipp.fr/spip.php?article2682 <p><strong class="caractencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU 80 reste toujours dans l'attente d'une réponse de la part du DASEN à propos de deux courriers envoyés respectivement <strong class="caractencadre2-spip spip">les 27 novembre et 19 décembre 2017</strong>.</strong></p> <div class="texteencadre-spip spip">Notre courrier du 27/11/2017 portant sur : l'avenant au projet d'école, ONDE, la décharge des directeurs, stages sur le temps libre, PPCR et reclassement des collègues. </div> <dl class='spip_document_3414 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/courrier_IA_27-11-2017_divers.pdf" title='PDF - 33.6 ko' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 33.6 ko' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:120px;'><strong>courrier dasen du 27 11 2017</strong></dt> </dl> <div class="texteencadre-spip spip">Notre demande d'audience du 18/12/2017 portant sur les arrêts maladies, sur les préoccupations des collègues formateurs et sur plusieurs autres sujets.</div> <dl class='spip_document_3416 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/demande_d_audience_18-12-17.pdf" title='PDF - 170.4 ko' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 170.4 ko' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:120px;'><strong>Demande audience du 18 12 2017</strong></dt> </dl> <p>Après cette longue attente, nous ne serons reçus à la DSDEN que <strong>le 15 janvier 2018.</strong> Nous ne manquerons pas de rappeler l'importance de ces nombreuses questions émanant des collègues auprès du DASEN.</p> Fri, 22 Dec 2017 14:48:58 +0100 NUCIBELLA Rémi <p><strong class="caractencadre-spip spip">Le SNUipp-FSU 80 reste toujours dans l'attente d'une réponse de la part du DASEN à propos de deux courriers envoyés respectivement <strong class="caractencadre2-spip spip">les 27 novembre et 19 décembre 2017</strong>.</strong></p> <div class="texteencadre-spip spip">Notre courrier du 27/11/2017 portant sur : l'avenant au projet d'école, ONDE, la décharge des directeurs, stages sur le temps libre, PPCR et reclassement des collègues. </div> <dl class='spip_document_3414 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/courrier_IA_27-11-2017_divers.pdf" title='PDF - 33.6 ko' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 33.6 ko' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:120px;'><strong>courrier dasen du 27 11 2017</strong></dt> </dl> <div class="texteencadre-spip spip">Notre demande d'audience du 18/12/2017 portant sur les arrêts maladies, sur les préoccupations des collègues formateurs et sur plusieurs autres sujets.</div> <dl class='spip_document_3416 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href="http://80.snuipp.fr/IMG/pdf/demande_d_audience_18-12-17.pdf" title='PDF - 170.4 ko' type="application/pdf"><img src='http://80.snuipp.fr/prive/vignettes/pdf.png' width='52' height='52' alt='PDF - 170.4 ko' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:120px;'><strong>Demande audience du 18 12 2017</strong></dt> </dl> <p>Après cette longue attente, nous ne serons reçus à la DSDEN que <strong>le 15 janvier 2018.</strong> Nous ne manquerons pas de rappeler l'importance de ces nombreuses questions émanant des collègues auprès du DASEN.</p> Bonnes vacances ! http://80.snuipp.fr/spip.php?article2437 <p>La section départementale du SNUipp-FSU 80 vous souhaite à toutes et tous de belles vacances. Si vous avez une question, vous pouvez nous contacter par mail à <strong>snu80@snuipp.fr</strong>.</p> <p><strong>Dès le lundi 8 janvier 2018</strong>, le SNUipp-FSU 80 retrouvera un fonctionnement habituel avec des permanences téléphoniques et mails les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h00 à 17h et le mercredi de 9h à 16h30.</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">Bonnes vacances !</strong></p> Fri, 22 Dec 2017 12:32:00 +0100 NUCIBELLA Rémi <p>La section départementale du SNUipp-FSU 80 vous souhaite à toutes et tous de belles vacances. Si vous avez une question, vous pouvez nous contacter par mail à <strong>snu80@snuipp.fr</strong>.</p> <p><strong>Dès le lundi 8 janvier 2018</strong>, le SNUipp-FSU 80 retrouvera un fonctionnement habituel avec des permanences téléphoniques et mails les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h00 à 17h et le mercredi de 9h à 16h30.</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">Bonnes vacances !</strong></p> Elections à l' ESPE. http://80.snuipp.fr/spip.php?article2678 <p>Les élections afin d'élire les représentants au conseil de l' ESPE ont eu lieu ce <strong>mardi 19 décembre à l' ESPE.</strong></p> <p>La FSU, en partenariat avec l' UNEF était la seule fédération à déposer une liste composée de 6 candidats.</p> <p>Ils sont tous élus et porteront les revendications des étudiants, afin d'améliorer les conditions d'étude et de travail des étudiants et des stagiaires.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Après les élections des psys -EN , c'est une 2ème victoire pour la FSU !</div> Thu, 21 Dec 2017 16:10:15 +0100 Florence Drivet <p>Les élections afin d'élire les représentants au conseil de l' ESPE ont eu lieu ce <strong>mardi 19 décembre à l' ESPE.</strong></p> <p>La FSU, en partenariat avec l' UNEF était la seule fédération à déposer une liste composée de 6 candidats.</p> <p>Ils sont tous élus et porteront les revendications des étudiants, afin d'améliorer les conditions d'étude et de travail des étudiants et des stagiaires.</p> <div class="texteencadre-spip spip">Après les élections des psys -EN , c'est une 2ème victoire pour la FSU !</div> Dotation académique 2018 : Trop peu de postes à répartir http://80.snuipp.fr/spip.php?article2672 <p>La répartition académie par académie des postes créés pour la rentrée 2018 a été arrêtée. <strong class="caractencadre-spip spip">L'académie d'Amiens sera dotée de 103 postes.</strong> Pour rappel, voici les dotations pour l'Académie d'Amiens des années précédentes : <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> En 2016 110 postes dont 35 pour la Somme <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> En 2017 114 postes dont 27 pour la Somme <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> En 2018 <strong class="caractencadre-spip spip">103 postes dont 15 pour la Somme</strong></p> <div class="texteencadre-spip spip">D'après les documents du CDEN obtenus ce 21 novembre, à la prochaine rentrée il y aurait 782 élèves. Sachant que la moyenne E/C est de 22,05. Cela signifie <strong>qu'il faudrait rendre 35 postes</strong>. Or nationalement, dans le 1er degré, <strong>3881 créations de postes devant élèves seront créés à la rentrée 2018, soit une moyenne de 38 postes attribués par département</strong> (pour ouvrir les dispositifs « CP et CE1 dédoublés »). Nous aurions alors une balance positive de 3 postes. Si l'IA récupère les 19 postes de PDMQDC qui existent encore dans les REP, pour les utiliser sur les dispositifs « CP et CE1 dédoublés », nous arrivons à un solde positif de 22 postes. <strong>Mais, comme il y a eu cette année 47 CP dédoublés en REP +, il faudra 47 postes supplémentaires pour les CE1 l'an prochain. Le dispositif “CP dédoublés” sera quant à lui étendu aux REP, ce qui concerne 76 écoles, on peut imaginer environ 76 postes nécessaires, soit 123 postes en tout.</strong> L'IA ayant annoncé que les dispositifs « CP et CE1 dédoublés » pouvaient accueillir jusqu'à 15 ou 16 élèves, il faudrait donc non plus 123 mais 97 postes supplémentaires. Nous aurions donc une création de 22 postes pour couvrir 97 ouvertures de postes, soit un manque de…<strong>75 postes</strong> ! Et c'est sans compter sur les ouvertures de classes nécessaires dans certaines écoles ! <strong class="caractencadre-spip spip">Où l'IA va-t-il pouvoir trouver ces 75 postes nécessaires pour appliquer la politique du ministre, si ce n'est en fermant des classes ???</strong> </div> <p>Cette répartition académique qui sera modulée en fonction du nombre de CP à dédoubler en REP et de CE1 en REP+, cette dotation ne permettra pas de remplir cet objectif. Il faudra donc supprimer des postes ailleurs, et par là même dégrader les conditions d'enseignement dans les classes ordinaires. Et c'est sans compter sur les ouvertures de classes nécessaires dans certaines écoles !</p> <div class="texteencadre-spip spip"><strong class="caractencadre-spip spip">Soyons tou-te-s très vigilant-e-s dans nos écoles !</strong> <p>La carte scolaire qui s'annonce risque donc d'avoir des conséquences terribles pour les écoles en termes d'augmentation des effectifs dans les classes !!! Les IEN doivent dès à présent faire des propositions d'ouvertures ou de fermetures de classe à l'IA.</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">Transmettez-nous vos prévisions d'effectifs pour qu'au CTSD du 1er février nous puissions défendre les écoles à </strong> <strong class="caractencadre2-spip spip">snu80@snuipp.fr</strong></p> </div> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">Des choix qui ne réduiront pas les inégalités</strong></p> <p>Pour le SNUipp-FSU qui a réagi dans <a href="https://www.snuipp.fr/system/resources/W1siZiIsIjIwMTcvMTIvMjAvNTNnNDFzY2x6c19jb21tdW5pcXVfZGVfcHJlc3NlX0RvdGF0aW9ucy5wZGYiXV0/communiqu%C3%A9%20de%20presse%20Dotations.pdf" class='spip_out' rel='external'>un communiqué</a>, « ces créations auraient dû être l'occasion de diminuer les effectifs dans toutes les écoles où les classes sont surchargées, d'améliorer les remplacements, de développer le plus de maîtres, les Rased, la formation des enseignants… » Ce sont au contraire des centaines de postes qui risquent d'être supprimés.</p> <p>« L'école primaire française largement sous-investie et marquée par des inégalités insupportables doit faire l'objet d'un engagement financier massif pour réaliser les transformations nécessaires, à commencer par une baisse des effectifs. Le budget 2018 ne répondait pas à cet enjeu de société. Les choix faits par le ministère y répondent encore moins » , poursuit le SUipp-FSU.</p> Thu, 21 Dec 2017 16:08:31 +0100 NUCIBELLA Rémi <p>La répartition académie par académie des postes créés pour la rentrée 2018 a été arrêtée. <strong class="caractencadre-spip spip">L'académie d'Amiens sera dotée de 103 postes.</strong> Pour rappel, voici les dotations pour l'Académie d'Amiens des années précédentes : <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> En 2016 110 postes dont 35 pour la Somme <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> En 2017 114 postes dont 27 pour la Somme <br /><img src="http://80.snuipp.fr/squelettes-dist/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> En 2018 <strong class="caractencadre-spip spip">103 postes dont 15 pour la Somme</strong></p> <div class="texteencadre-spip spip">D'après les documents du CDEN obtenus ce 21 novembre, à la prochaine rentrée il y aurait 782 élèves. Sachant que la moyenne E/C est de 22,05. Cela signifie <strong>qu'il faudrait rendre 35 postes</strong>. Or nationalement, dans le 1er degré, <strong>3881 créations de postes devant élèves seront créés à la rentrée 2018, soit une moyenne de 38 postes attribués par département</strong> (pour ouvrir les dispositifs « CP et CE1 dédoublés »). Nous aurions alors une balance positive de 3 postes. Si l'IA récupère les 19 postes de PDMQDC qui existent encore dans les REP, pour les utiliser sur les dispositifs « CP et CE1 dédoublés », nous arrivons à un solde positif de 22 postes. <strong>Mais, comme il y a eu cette année 47 CP dédoublés en REP +, il faudra 47 postes supplémentaires pour les CE1 l'an prochain. Le dispositif “CP dédoublés” sera quant à lui étendu aux REP, ce qui concerne 76 écoles, on peut imaginer environ 76 postes nécessaires, soit 123 postes en tout.</strong> L'IA ayant annoncé que les dispositifs « CP et CE1 dédoublés » pouvaient accueillir jusqu'à 15 ou 16 élèves, il faudrait donc non plus 123 mais 97 postes supplémentaires. Nous aurions donc une création de 22 postes pour couvrir 97 ouvertures de postes, soit un manque de…<strong>75 postes</strong> ! Et c'est sans compter sur les ouvertures de classes nécessaires dans certaines écoles ! <strong class="caractencadre-spip spip">Où l'IA va-t-il pouvoir trouver ces 75 postes nécessaires pour appliquer la politique du ministre, si ce n'est en fermant des classes ???</strong> </div> <p>Cette répartition académique qui sera modulée en fonction du nombre de CP à dédoubler en REP et de CE1 en REP+, cette dotation ne permettra pas de remplir cet objectif. Il faudra donc supprimer des postes ailleurs, et par là même dégrader les conditions d'enseignement dans les classes ordinaires. Et c'est sans compter sur les ouvertures de classes nécessaires dans certaines écoles !</p> <div class="texteencadre-spip spip"><strong class="caractencadre-spip spip">Soyons tou-te-s très vigilant-e-s dans nos écoles !</strong> <p>La carte scolaire qui s'annonce risque donc d'avoir des conséquences terribles pour les écoles en termes d'augmentation des effectifs dans les classes !!! Les IEN doivent dès à présent faire des propositions d'ouvertures ou de fermetures de classe à l'IA.</p> <p><strong class="caractencadre-spip spip">Transmettez-nous vos prévisions d'effectifs pour qu'au CTSD du 1er février nous puissions défendre les écoles à </strong> <strong class="caractencadre2-spip spip">snu80@snuipp.fr</strong></p> </div> <p><strong class="caractencadre2-spip spip">Des choix qui ne réduiront pas les inégalités</strong></p> <p>Pour le SNUipp-FSU qui a réagi dans <a href="https://www.snuipp.fr/system/resources/W1siZiIsIjIwMTcvMTIvMjAvNTNnNDFzY2x6c19jb21tdW5pcXVfZGVfcHJlc3NlX0RvdGF0aW9ucy5wZGYiXV0/communiqu%C3%A9%20de%20presse%20Dotations.pdf" class='spip_out' rel='external'>un communiqué</a>, « ces créations auraient dû être l'occasion de diminuer les effectifs dans toutes les écoles où les classes sont surchargées, d'améliorer les remplacements, de développer le plus de maîtres, les Rased, la formation des enseignants… » Ce sont au contraire des centaines de postes qui risquent d'être supprimés.</p> <p>« L'école primaire française largement sous-investie et marquée par des inégalités insupportables doit faire l'objet d'un engagement financier massif pour réaliser les transformations nécessaires, à commencer par une baisse des effectifs. Le budget 2018 ne répondait pas à cet enjeu de société. Les choix faits par le ministère y répondent encore moins » , poursuit le SUipp-FSU.</p> Délai supplémentaire pour la classe exceptionnelle. http://80.snuipp.fr/spip.php?article2676 <p>Le SNUipp-FSU est intervenu auprès du Ministère et a obtenu un délai supplémentaire pour postuler à la classe exceptionnelle. Cette demande faisant suite à de nombreux problèmes de saisie et de dysfonctionnement des boites i-prof.</p> <p>L'ensemble des PE et des psys-EN éligibles auront jusqu'au <strong> 2 JANVIER 2018 pour candidater sur I-prof. </strong></p> Thu, 21 Dec 2017 15:45:09 +0100 <p>Le SNUipp-FSU est intervenu auprès du Ministère et a obtenu un délai supplémentaire pour postuler à la classe exceptionnelle. Cette demande faisant suite à de nombreux problèmes de saisie et de dysfonctionnement des boites i-prof.</p> <p>L'ensemble des PE et des psys-EN éligibles auront jusqu'au <strong> 2 JANVIER 2018 pour candidater sur I-prof. </strong></p>