Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Nationales > LES NOUVEAUX ENJEUX DE LA MATERNELLE
Publié : 23 mars

LES NOUVEAUX ENJEUX DE LA MATERNELLE

C’est dans un entretien du 6 janvier 2018, que J-M Blanquer annonce qu’il donne mission au psychiatre Boris Cyrulnik d’organiser des Assises de la maternelle en mars 2018. Elles auront pour but de "repenser l’école maternelle" pour en faire "l’école de l’épanouissement et du langage". A l’époque, cette initiative est saluée avec précaution par la présidente de l’Ageem, l’association des professeurs de maternelle, et par la secrétaire générale du Snuipp. Toutes deux posent notamment la question des conditions matérielles d’exercice en maternelle. Pour J-M Blanquer ces assises se devaient de "mettre en avant les meilleures pratiques pédagogique et éducatives… pour s’en inspirer". Le ministre ayant pour volonté de faire de la maternelle "un bain de langage, le moyen d’acquérir un vocabulaire riche".

C’est dans sa circulaire de rentrée 2018 publiée au BO que notre ministre apporte de nouvelles "recommandations". Celle-ci explique comment la hiérarchie va contrôler l’application des "recommandations" mais aussi comment enseigner "le vocabulaire", les nombres et les langues étrangères en maternelle. Ces écrits imposent un recadrage de la maternelle et une normalisation de celle-ci.

J-M Blanquer poursuit sa volonté d’une nouvelle école maternelle. Elle sera basée sur les fondamentaux, des évaluations nationales (de le PS à la GS), des listes de vocabulaire et surtout la préparation de l’évaluation de CP. Le ministre construit ainsi une véritable rupture dans la culture professionnelle des enseignants de maternelle.

Pour le CSP, "En 2014 et en 2015, l’élaboration de ce programme était guidée par une vision générale de l’enfant mettant l’accent sur son développement comportemental et psycho-cognitif. La loi rendant obligatoire l’instruction dès l’âge de 3 ans invite à reconsidérer ses priorités et ses finalités, et à veiller à la construction progressive, mais effective des apprentissages… Les trois années de scolarité préélémentaire doivent assurer à tous les enfants des acquisitions qui leur seront nécessaires pour aborder avec confiance le cours préparatoire. Sans pour autant être l’antichambre de l’école élémentaire, l’école maternelle doit permettre à tous les enfants d’accéder sans difficulté préalable aux apprentissages fondamentaux".

Le premier objectif de la maternelle devient "permettre une entrée en CP réussie". " L’école maternelle devient une école à part entière. Il lui revient d’établir les fondements, éducatifs et pédagogiques, qui permettront aux enfants de bénéficier des meilleures conditions pour aborder, dès le cours préparatoire, l’apprentissage des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui". Il est précisé d’ailleurs que les enseignants devront "se conformer à des protocoles précis" pour enseigner en maternelle.

Les programmes de 2015 se sont-ils trompés ? Pour la lecture, le ministre se réfère à S Dehaene, présenté comme référence unique pour la lecture, et A Bentolila et exclu d’autres chercheurs reconnus et soutenus par le SNUipp-FSU. Le nouveau programme organisera un apprentissage explicite et ordonné de la langue avec un enseignement "explicite et structuré du vocabulaire adossé à des travaux de classification , de mémorisation". Cela conduit le CSP a annoncer deux évaluations de tous les enfants une en petite section (PS) à 3 ans et une autre en grande section (GS) à 5 ans. Cette dernière vérifiera "l’acquisition à la fin de la GS".

L’étude des nombres suit les mêmes choix. S Dehaene est toujours là mais s’y ajoute C Villani et C Torossian. Le but est aussi de préparer les évaluations CP.

Une iste des "attendus des enfants en fin de maternelle", en français , maths et sciences, opère une rupture par rapport au programme de 2015. Le nouveau programme expose ainsi un enseignement limité au lire, écrire, compter. En ce sens c’est aussi une rupture avec toute l’histoire de l’école maternelle qui devrait s’opérer à la rentrée prochaine.

https://www.education.gouv.fr/note-…