Vous êtes ici : Accueil du site > Actualités > Départementales > CHSCT > PRECISIONS sur la mise en place de la continuité pédagogique
Publié : 27 avril

PRECISIONS sur la mise en place de la continuité pédagogique

Voici ci-dessous des précisions sur les différents cas de figure concernant la mise en place de la continuité pédagogique proposées par l’un de nos collègues et validées par Mme Grardel :

- Cas de figure n°1 : Les élèves d’une classe sont placés à l’isolement car tous reconnus cas-contact suite, par exemple, au test positif d’un des leurs. La continuité pédagogique est assurée à distance par l’enseignant-e de la classe qui, par ailleurs, n’est pas reconnu-e automatiquement cas-contact.

La présence de l’enseignant-e à l’école ne saurait être exigée en pareil cas dès lors qu’il dispose, à son domicile, de tous les outils techniques et pédagogiques lui permettant d’assurer l’enseignement à distance.

- Cas de figure n°2 : L’enseignant-e est placé-e à l’isolement car cas contact (les élèves ne le sont pas dans ce cas) ET il n’y a pas de remplaçant-e pour accueillir les élèves à l’école.

La continuité pédagogique est assurée à distance par l’enseignant-e dès lors que celle-ci ou celui-ci est en capacité de le faire. Si sa situation personnelle (garde d’enfants en bas âge qui ne peuvent être accueillis ailleurs par exemple) l’exige, elle ou il peut demander une Autorisation Spéciale d’Absence pour garde d’enfant et de ce fait ne pas avoir à assurer l’enseignement à distance.

- Cas de figure n°3 : L’enseignant-e est en congé de maladie (rappelons qu’en ce qui concerne la Covid, même asymptomatiques, nous sommes placé-e-s en congé de maladie en cas de test positif) ET il n’y a pas de remplaçant-e pour accueillir les élèves à l’école.

La continuité pédagogique ne peut pas être assurée car l’enseignant-e est malade et non remplacé-e (sauf, par exemple, pour le cas d’un enseignant-e qui serait volontaire car asymptomatique).

- Cas de figure n°4 : L’enseignant-e est placé-e en autorisation d’absence (spéciale ou non) ET il n’y a pas de remplaçant-e pour accueillir les élèves à l’école.

De la même manière que dans l’exemple précédent, la continuité pédagogique ne peut pas être assurée.

BON COURAGE A TOUT LE MONDE !!!